logo Le moteur de recherche de la télé

Très chères obsèques : enquête sur le business de la mort

Pièces à conviction


diffusion le mercredi 22 janvier 2020 à 22h45 sur France 3

capture
– Ce bac est acheminé dans une entreprise hollandaise qui va les retraiter.
– Des métaux vendus et valorisés. Le plus souvent, les familles l'ignorent. A ce jour, aucun texte de loi n'existe sur les métaux issus de la crémation. Selon Catherine de Geffrier-Mayeur, une avocate spécialiste en droit de la famille, les crématoriums n'ont donc pas d'obligation envers les ayants-droits.
capture
– Tout cela faisait partie du corps Le corps de la personne est inviolable. On ne touche pas aux prothèses. A partir du moment où la personne est morte, je ne vois pas comment on pourrait arriver à protéger ses prothèses. Il y a un vide juridique terrible. Les crématoriums l'ont bien compris. Ils revendent ces prothèses et ces artefacts à des entreprises qui les retraitent. Les ayants droits ne sont pas au courant.
– Selon nos informations, sur les 192 crématoriums français, 80 environ ne préviendraient pas les familles.
La majorité des crématoriums français revendent leurs métaux à la même entreprise, OrthoMetals. Son usine est située dans le nord des Pays-Bas. OrthoMetals est leader en Europe sur ce business. Elle travaille avec 1 250 crématoriums et récupère plus de 650 tonnes de métaux par an. Son chiffre d'affaires est confidentiel, mais le marché français lui rapporterait 2 millions d'euros L'entreprise a été créée en 1997 par un chirurgien orthopédiste. Son fils a pris la relève.
– Ça ressemble à ça, au départ. C'est mélangé et le processus de tri se fait sur cette ligne de production.
– Jan-Willem Gabriëls démarre les machines. Tout est organisé. La traçabilité est assurée. Une fois les résidus ferreux aimantés, il reste essentiellement des prothèses orthopédiques et surtout des appareils dentaires. Ils sont pris et posés dans cette chambre sécurisée sous haute surveillance. Ces petits bouts de dent contiennent souvent des métaux précieux.
capture