logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 9h10 sur France 2

– On réexplore cette richesse de matières naturelles nobles par rapport aux industries créatives. Depuis un an et demi, nous allons à la rencontre des industriels, les filateurs ou les tisseurs, de manière à leur faire connaître la diversité des laines françaises et les encourager à mettre dans leurs collections des produits issus de la transformation de laine française en France. Environ une douzaine de marques, cet hiver, ont mis en collection sur le marché des produits réalisés à base de laine française, que ce soient des pulls, des blousons, des manteaux, des tapis ou des tentures.
– D_Neuberg: Bonjour. Je me suis engagée pour favoriser l'exploitation des laines françaises à travers ma rencontre avec un tisseur dans la région de Mazamet, qui travaillait avec des troupeaux de diverses régions, avec différentes couleurs par rapport aux localités, qui faisait un travail très naturel avec des matières non teintes, et qui respectait les coloris naturels des moutons. Aujourd'hui, ce sont des moutons qui ont une laine un peu plus rustique. Ilva falloir trouver un bon équilibre entre le modèle qu'on conçoit et ces laines. On va proposer des manteaux, des blousons, des pantalons, des vestes entièrement réalisés dans ces laines. On en est très contents. Sur notre manteau phare, tout s'est vendu, et dans le monde entier.
– Laurent Bignolas : Il n'y a pas que le fromage dans la vie et en France. Combien de têtes de brebis et de moutons en France a-t-on?
– Isabelle Martinet : Plus de 5 millions. Dans la région de Roquefort, où ily a plus de moutons que d'habitants, c'est là que vit le plus grand troupeau d'Europe_
– Laurent Bignolas : Ne vous moquez pas.
– Isabelle Martinet :Je ne me moque pas. Les éleveurs se sont regroupés pour contribuer à l'ouverture d'une nouvelle filature. On n'a pas vu ça depuis des décennies. On y croit. Ça surfe sur une tendance profonde, le retour du terroir, de la naturalité, du made in France.
– Laurent Bignolas : Merci. Nous allons parler d'environnement?
– O_Schaller: En Inde, on parle beaucoup des problèmes environnementaux, de la pollution, de la sécheresse... On dit que les autorités ne font rien. Mais il s'est passé quelque chose au Kerala, dans le sud du pays. Des immeubles construits illégalement, en violation des lois environnementales, ont été rasés. Ces immeubles de luxe vont tomber. Nous sommes sur la lagune de Kochi