logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 13h00 sur TF1

– Comme la moitié de la population locale, le jeune voisin enverra lui-même les réponses à l'INSEE par Internet.
– A la fin, vous n'oubliez pas de valider sinon ça ne compte pas. Par Internet, c'est plus simple pour nous. On ne doit pas repasser chercher le papier.
– Couffé devrait passer la barre des 2 500 habitants. Le prochain conseil municipal, élu en mars, va donc passer de 19 à 23 conseillers.
– J.-P.Pernaut : Le taux d'intérêt du livret A va passer à 0,5%. C'était 0,75. Ça ne peut pas être plus bas. Une journée importante au Sénat. On va y adopter, cet après-midi, un texte qui autorisera les parents à déclarer la naissance des bébés soit sur le lieu de naissance soit à leur domicile. Le Sénat qui va aussi autoriser, sans doute, l'utilisation du Tilde, un petit accent sur quelques prénoms bretons que l'Etat civil refusait jusqu'à présent. La polémique faisait rage depuis des mois. Direction la Lorraine. Vous connaissez notre opération "SOS Villages". Mais nous ne sommes pas les seuls à vouloir sauver les petits commerces. Avec l'appui du gouvernement, une association qui s'appelle Groupe SOS lance une opération pour sauver 1 O00 cafés.
– Depuis l'été dernier, les 900 habitants de Gironcourt ont perdu leur seul café restaurant. L'ex-patron, Dominique, a pris sa retraite, mais il a tout conservé pour un futur repreneur.
– Un ancien piano qui tient le choc. Il y a les assiettes, les couverts, les verres, il n'y a plus que le bon vouloir. Vous pouvez ouvrir demain.
– Le groupe SOS Entreprises, présente sur toute la France, veut ouvrir ou reprendre 1 O00 cafés dans les prochaines années. Le commerce de Dominique fait partie des 24 premiers candidats retenus.
– C'est une très bonne opportunité pour nous, vendeurs, pour la commune aussi et pour un éventuel successeur, pour permettre à des jeunes d'y aller, de travailler. Il faut être courageux, aménager ses heures.
– Seuls les dossiers déposés par les maires des communes de moins de 3 500 habitants sont examinés. Les futurs gérants seront salariés par le groupe SOS, qui achète les murs et le fonds de commerce.