logo Le moteur de recherche de la télé

Ailleurs en France


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 10h15 sur France 3

capture
– Ça fait 10 ans qu'on nous dit que c'estjuste un problème d'organisation et qu'il faut être inventif.
– Si elle s'exprime aujourd'hui, c'est pour parler de tous ses collègues dont elle se sent solidaire. Des agents de service aux spécialistes, un mécontentement qui se voit rarement publiquement. Mais le malaise est là.
– Les plus âgés sont fatigués. Ils voient le bateau chavirer. Les jeunes sont désabusés avant d'avoir commencé. Il y a ceux qui vont tenir quelques années et qui vont partir.
– Aujourd'hui, les médecins demandent des Etats généraux de l'hôpital.
capture
– Moi, je voudrais qu'on me rende mon hôpital.
– Ariane Combes : On va s'intéresser à la disparition de l'argent liquide. Ce n'est pas pour tout de suite, mais chaque année, pièces et billets perdent du terrain. Ce n'est pas sans conséquences pour les usagers. A Orléans, il faut désormais sa Carte Bleue pour acheter un simple timbre. En Dordogne, on manque énormément de distributeurs de billets. C'est un frein pour l'activité économique.
– Ce matin, on a eu beau chercher, impossible de mettre la main sur un distributeur automatique. Dans ce village de 860 habitants, pas de guichet où retirer de l'argent liquide. Quand on a besoin de monnaie, il faut savoir s'adapter.
– Je suis obligé de faire 17 km pour retirer de l'argent. C'est difficile.
– Les commerçants du village sont contraints de s'adapter.
– On est obligés de prendre les paiements en carte, mais ça implique des frais.
– Si la commune a une agence postale, le distributeur multibanques le plus proche se trouve à 11 km. Un frein à l'activité commerçante.
– Il va falloir prendre des mesures pour aider les commerçants à se renouveler et à trouver des successeurs. Les distributeurs d'argent, ça en fait partie.
capture