logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 16h15 sur France 2

– Fabienne: Les années 80.
– Caroline Margeridon : Vous faites quoi, dans la vie?
– Fabienne: Je suis secrétaire.
– Caroline Margeridon : Vous êtes contente
– Fabienne: Très contente de vous rencontrer. C'est une expérience.
– Paul Azzopardi : On démarre à quoi? Anne-Catherine, vas-y.
– A.-C_Verwaerde: Non. C'estjoli dans son style, c'est un belobjet, mais ce n'est pas à mon goût.
– Paul Azzopardi : On commence à 50 euros.
– Caroline Margeridon : Malheureusement, c'est pareil.
– Paul Azzopardi : C'est clair et net. Affaire conclue à 50 euros?
– Fabienne: Non, je ne le laisse pas à 50 euros.
– Paul Azzopardi : Vous en désireriez combien?
– Fabienne: Au moins 200 euros. L'estimation a été faite à 100 euros.
– Paul Azzopardi : 100 euros, j'y vais volontiers. Après, c'est trop récent pour moi.
– Caroline Margeridon : Ce n'est pas assez ancien, malheureusement.
– Fabienne: C'est quand même d'une grande cristallerie.
– Caroline Margeridon : Oui, mais on en voit beaucoup. C'estjoli, mais ce n'est pas assez ancien. Nous sommes des antiquaires. C'est un joli objet, mais pour nos boutiques...
– Paul Azzopardi : On le vend en tant qu'occasion_
– Caroline Margeridon : 100 euros, c'est bien. Affaire conclue avec Paul ou vous repartez avec ce joli objet? C'est quand même votre objet de mariage.
– Fabienne: Oui. C'était pour nous payer nos 25 ans de mariage. On souhaitait faire une balade à moto. 100 euros, c'est un peu light.
– Paul Azzopardi : Si vous nous sortez un bougeoir Art nouveau, d'accord.
– Caroline Margeridon : C'estjoli, mais c'est trop contemporain POUI’ HOUS.
– Juliette Cohen : 150 euros.
– Fabienne: Vous ne pouvez pas un peu plus?
– Paul Azzopardi : 180.
– Fabienne: D'accord.
– Paul Azzopardi : Venez vers nous.
– Caroline Margeridon : Franchement, il est super gentil.
– Fabienne: Merci beaucoup.
– Paul Azzopardi : Voilà. 180 euros.
– Fabienne: Merci. Je suis enchantée d'avoir vécu cette expérience.
– Caroline Margeridon : On est ravis de vous avoir reçue.
– Juliette Cohen : Au revoir.
– Fabienne: C'était une très bonne expérience. J'ai rencontré les acheteurs. J'étais très heureuse. Ils ont fait beaucoup d'efforts. Avec le montant de la vente, on va organiser une balade en moto.