logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 16h15 sur France 2

– René: On est à l'estimation. Je pensais qu'on était à 2 fois l'estimation.
– René: Je l'avais achetée à 250 vendre en dessous, maisje ne suis pas têtu non plus.
– A.-C_Verwaerde: C'est un beau prix,
– Juliette Cohen : A 250, vous l'avez achetée chez un marchand.
– René: Non. J'avais regardé sur Internet. J'ai vu que les longues-vues se vendaient facilement 100 euros. Et puis j'ai trouvé l'objet sympa. Je me suis fait plaisir. En plus, je l'avais acheté pour le garder sauf que voilà...
– Juliette Cohen : Mais si je l'achète à 200 et que je le revends à 250, c'est pas mal. René... Déjà qu'il nous reste un peu de pain et d'olives...
– René:J'ai un peu de monnaie, si vous voulez.
– Juliette Cohen : Merci.
– René:Je vous remercie.
– Caroline Margeridon : C'est nous qui vous remercions.
– Juliette Cohen : Il fait beau chez vous. Vous avez un bon teint.
– Caroline Margeridon : Le bon air de la montagne et de la mer.
– René: Avec ces 200 euros, je vais passer un petit week-end avec mon épouse. Je suis très content d'être venu dans l'émission. Ça permet de voir l'envers du décor, comment ça se passe. On passe une bonnejournée.
– C'est à présent à Viviane de tenter de se séparer de sa table marquetée d'un grand nom de l'Art nouveau évaluée à 300 euros. Voyons jusqu'où les acheteurs pour cette pièce d'exception.
– Viviane: Bonjour à toute l'équipe.
– Juliette Cohen : Bonjour, madame.
– A.-C_Verwaerde: Quel est votre prénom s'il vous plaît?
– Viviane: Viviane_
– A.-C_Verwaerde: Vous venez de quelle ville?
– Viviane: De Plan-de-Cuques, à côté de Marseille. A l'origine, c'était un petit village. Mais ça commence à s'agrandir un peu.
– A.-C_Verwaerde: En périphérie de Marseille.
– P_-J_Chalençon: C'est connu.
– A.-C_Verwaerde: Vous nous apportez une jolie petite table...
– Viviane: Une table à thé d'E_Gallé_
– A.-C_Verwaerde: C'est un objet que vous avez acquis comment?
– Viviane: C'est un objet qu'avaient mes grands-parents et peut-être les parents de mes grands-parents. C'est un héritage de famille.
– Caroline Margeridon : Pourquoi vous vous en séparez?
– Viviane:J'ai un intérieur moderne.
– A.-C_Verwaerde: Il y a quelques petits éclats et des traces de tasses, évidemment.