logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 16h15 sur France 2

capture
– Viviane: Ça va être l'anniversaire de mon papa. Je lui fais un gros bisou. Il va avoir 95 ans. Tous les jours, je passe le voir, les après-midi, et, tous les jours, il regarde votre émission. C'est pour ça que je voudrais bien...
– Sophie Davant : Comment il s'appelle?
– Viviane: Marius.
– Sophie Davant : En plus, il porte un prénom pagnolesque. Marius, on vous fait un gros bisou. Alors, 800 euros, c'est beaucoup quand même.
– Helen Hessel : Vous êtes très ambitieuse, Viviane_ J'ai peur que ce soit difficilement réalisable, 800 euros. Je pense qu'une estimation de 300 euros est plus conforme
– Sophie Davant : 300 euros, et il ira danser la bachata_ Vous vous engagez, non?
– Helen Hessel : Pourquoi pas.
– Viviane: C'est très sensuel comme danse.
capture
– Sophie Davant : Dites donc, vous le prenez pour qui? Vous avez l'air de dire qu'il n'est pas du tout sensuel, ce garçon. Notre gendre idéal national... 300 euros?
– Viviane: Je n'ai pas le choix.
– Sophie Davant : Peut-être que vous la vendrez plus. Faites-leur une démonstration sensuelle, et ça pourrait marcher.
– Viviane: Merci beaucoup.
– Sophie Davant : C'est par là. La bachata___ Amérique centrale, peut-être?
– Helen Hessel : Je ne connaissais pas.
– Viviane: Harold l'a trouvée Il m'en a proposé 300 euros. C'est un peu en dessous de ce que j'avais estimé. Mais ila dit qu'ilviendrait peut-être danser la bachata avec moi, alors, on va voir.
– La démonstration de bachata de Viviane va-t-elle suffire à faire grimper les enchères? Un peu de patience. Le prochain à se confronter à nos acheteurs, c'est René, dont la longue-vue a été estimée à 150 euros par notre expert.
– Caroline Margeridon : Bonjour.
– René: Bonjour.
– Caroline Margeridon : Comment vous appelez-vous?
– René: René.
– Caroline Margeridon : Ça se voit. D'où venez-vous?
– René: De Montaigu, Nord-Vendée.
– Caroline Margeridon : Et vous nous avez apporté une longue-vue.
– René: C'est une longue-vue qui était... J'aime bien aller à Chamonix voir le mont Blanc, l'été. Les jumelles, quand on les tient un moment, ça finit par trembler. Je me suis dit qu'avec une longue-vue, ça serait super.
capture