logo Le moteur de recherche de la télé

L'histoire du cheval de Troie


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 15h35 sur France 5

capture
– Et si le cheval était en fait une arme, un engin de guerre, comme un bélier, dont les assauts ont fait tomber Troie ?
– Ce sont des machines montées sur roues et dotées d'un grand mât en bois qui ont pour but de briser la porte en bois de la ville assiégée.
– Mark Schwartz étudie la crédibilité d'une telle tactique. Il commence à la porte de la ville.
– Voici la porte sud, la principale.
– Les portes de Troie sont en bois. Elles constituent l'entrée idéale si les Grecs parviennent à s'approcher suffisamment.
capture
– On utilise le poids et l'inertie d'un énorme tronc de bois pour briser une porte de ce type.
– La théorie est simple, mais qu'en est-il de la pratique ? La forêt au sud de Troie constitue la réserve de bois idéale.
– Cet arbre, par exemple, ferait un excellent bélier, je pense.
– Compte tenu du poids du tronc, les assaillants doivent trouver un moyen de frapper cette porte renforcée de manière répétée. Ils ne peuvent pas se contenter d'abattre un arbre et de charger.
– Les Grecs disposaient d'un savoir-faire et de techniques pour construire des machines de guerre en bois. Nous avons même des manuels qui décrivent ces machines et leur construction.
– Stephen Ressler, ex-expert militaire, s'imagine à la place de ses homologues de l'Antiquité.
– Je suis fasciné par l'ingénierie antique car les conditions de travail des ingénieurs de l'époque étaient très particulières. Ils avaient beaucoup plus de contraintes, peu de matériaux disponibles et peu d'outils.
– Stephen Ressler intègre ces contraintes pour concevoir numériquement un bélier compatible avec les moyens des Grecs.
– Je pars d'un châssis en bois à 4 roues. Elles sont dimensionnées de manière à pouvoir supporter le poids du bélier qui devait peser près de 2 tonnes.
– Il suffit de faire rouler le bélier en direction de la porte. Les Troyens ont pu prendre cette arme pour un cheval géant. Le bélier est suspendu à des cordes, comme une balançoire. L'effet de gravité suffit donc à l'actionner. Chaque coup ainsi asséné est 10 fois plus puissant qu'une charge avec un bélier statique.
capture