logo Le moteur de recherche de la télé

La maison sur la plage


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 15h30 sur TF1

– Pas quand toute la famille est réunie.
– Je ne voulais pas en parler tout à l'heure, mais je suis allée à la banque.
– Pourquoi tu as fait ça ?
– Je voulais connaître ma situation financière.
– Maman, je peux t'en parler.
– M. Davis a pris son temps pour m'expliquer. Mais ce qu'il n'a pas su m'expliquer, c'est tous ces retraits d'argent sur mon compte dont je n'ai jamais été informée.
– Tu vas tout récupérer. J'ai fait des investissements...
– Je te demande aucune explication. J'ai fait transférer le reste de mes fonds sur un compte dont je m'occuperai.
– T'as pas fait ça depuis 20 ans.
– Si jamais j'ai le moindre problème, Cara saura m'aider.
– Ah. Je vois. Elle débarque, elle se rend compte du prix de l'immobilier ici, et tout à coup, elle va passer tous ses étés ici ?
– C'est pas pour ça. C'est parce que je ne serai plus là.
– Quoi ? Mais... tu seras où ?
– Qu'est-ce qu'il y a ?
– J'ai un cancer.
– Qu'est-ce que tu dis ?
– Je suis vraiment désolée. C'est le dernier été qu'on vivra ensemble ici. Je suis désolée.
– Maman, non... Musique triste
– J'adore le poulet grillé.
– Linnea, Cooper, on part.
– Les enfants, on y va. On va dans la voiture. Dépêchez-vous. Palmer, qu'est-ce qui se passe ?
– Maman, ça va ?
– Ton frère est si fragile.
– Tu lui as dit.
– J'aurais dû lui dire avant. C'est ce que tu aurais fait. Tu n'aurais pas eu peur.
– C'est ce que tu crois. Ma vie de rêve à Chicago... J'ai complètement foiré.
– Ma puce...
– J'ai perdu mon travail.
– Tu étais une vraie star. J'ai toujours cru que je tendais vers un but, mais je n'ai fait que fuir.
– Tu as accompli tant de choses.
– Peut-être en apparence, mais en réalité, j'ai gardé tout le monde à distance. Je croyais montrer mon indépendance.
– Un jour, tout deviendra clair. Le problème, c'est que parfois, c'est trop tard.
– Que me vaut l'honneur ?
– Viens la voir. Ou au moins, téléphone.
– Je suis sûr que tu gères. Tu sais tout contrôler. Vous n'avez pas besoin de moi. Maman a été claire à ce sujet.
– A quoi tu joues ? Elle est malade.
– Ne t'avise pas d'aller sur ce terrain.
– Toi. Je sais. Et j'en suis désolée.