logo Le moteur de recherche de la télé

Je t'aime, etc.


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 15h10 sur France 2

capture
– On va vous aider à faire le tri en 3 questions. Voici notre coup de coeur du jour avec E_Petit_ On a eu un coup de coeur pour son livre. Elle est coach en rangement et en organisation. Elle a 7 ans d'expérience. Elle est l'auteure du livre "Le rangement, c'est maintenant".
– Chantal Ladesou :je trie. Mon mari va tout rechercher.
– D_Burki: Vous gardez beaucoup?
– Chantal Ladesou : D'un coup, je trie.
– D_Burki: Depuis quelques années, le rangement est devenu très tendance, notamment grâce à cettejaponaise spécialiste du pliage. Comment expliquez-vous que les gens aient autant besoin de faire le tri, de se délester, de réorganiser leur intérieur voire leur vie?
capture
– Emmanuelle Petit : Les gens se rendent compte que l'accumulation d'objets, ça ne veut pas dire exister. Il y a quelques années, plus on avait de choses et plus on existait.
– S_Gusman: Mais des objets ont une valeur symbolique.
– Alexandra Hubin : Des objets symboliques, même un bout de papier, une carte que l'on a reçue...
– Emmanuelle Petit : Les gens gardent pour le côté affectif et le côté matériel. Il y a des choses qui ont coûté très cher. On n'arrive pas à s'en débarrasser. Quand je trie des dressings avec des clientes, si c'est un T-shirt d'une très grande marque, elles vont tiquer.
– Chantal Ladesou : Même si elles ne le mettent plus?
– Emmanuelle Petit : Elles auront du mal à s'en débarrasser. Elles préfèrent donner, pas jeter. Si c'est un T-shirt de supermarché, les clientes répondent qu'elles s'en débarrasseraient_ Le côté affectif est très important, mais les gens culpabilisent parfois. Ils gardent certaines affaires par loyauté, comme le vase de mamie, qui est décédée. Le vase est cassé. Il n'est pasjoli_ La personne ne l'aime même pas. C'est au fond d'un placard.
– S_Gusman: Les cadeaux de fêtes des Mères.
– Emmanuelle Petit : "Ce n'est pas mamie que vous mettez à la poubelle". C'est l'une de mes phrases fétiches.
– Claudia Weill : Il y a des objets qui nous rappellent des moments de vie qu'on a aimés, auxquels on tient.
– Emmanuelle Petit : Il faut se séparer des objets qui rappellent des mauvais souvenirs. Ilfaut faire une boîte à bonheur, une boîte à souvenirs.
capture