logo Le moteur de recherche de la télé

La belle, la bête et l'entraîneur

Le Renard


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 14h55 sur France 3

capture
– Oui. Je vous félicite. Bravo.
– Ma mère aurait... Aurait-elle été fière de moi ? Ou aurait-elle dit qu'elle se fichait de mon travail?
– Nous avons quelques questions. Mais nous pouvons revenir plus tard.
– Que s'est-il passé ? C'était un cambriolage ?
– Mes condoléances. Votre mère avait-elle des ennemis ?
– Je n'en sais rien.
– Mais vous habitez ensemble ?
– Je n'ai pas la réponse à vos questions pour autant. Ma mère et moi n'étions pas les meilleures amies du monde.
– Savez-vous si elle avait un compagnon ?
– Mon père est mort il y a 20 ans. Elle est restée seule après.
– Elle possédait une entreprise de boissons gazeuses. Qui dirige l'affaire ?
– Frederik Reker. C'est mon fiancé.
– C'est bien, quand ça reste familial.
– Pas pour elle. Elle ne voulait pas de cette relation privée avec son directeur. *Sonnerie. C'est lui.
capture
– Pouvons-nous faire le tour des lieux ? Non. C'est possible Voici ma carte, au cas où vous auriez des questions.
– J'adore. Ma grand-mère en avait un.
– Ça vient de son mari.
– C'était son bureau.
– Une fois par semaine. Ça s'est passé quand exactement ?
– Entre 16h et 18h.
– Vous étiez où ?
– Au marathon de Fribourg.
– Vous avez fait un bon temps ?
– Comment était votre relation avec votre belle-mère ?
– Professionnelle.
– Aucun conflit ?
– Après la mort de son mari, elle a voulu diriger la société. Elle était novice. Quand M. Kuhnert est mort, la société s'est mise à chuter.
– Vous avez repris la direction.
– Oui, il y a 4 ans. Mais elle avait voix au chapitre. C'était une situation difficile. Vous pouvez imaginer.
– Mais c'est terminé, à présent. Que va-t-il se passer pour vous ?
– C'est pas un problème. Mais pour Sophie...
– Je suis vraiment désolé pour votre mère.
– Sa patronne lui a pourri la vie.
– C'est souvent comme ça avec les chefs.
– Quand tu rencontres un chef, le loupe pas.
– Peut-il profiter de sa mort?
– S'il épouse Sophie, il se retrouve aux commandes.
– Bonjour.
– On dirait que c'est le grand amour. Le pendentif qu'elle portait.
– "Pour Rina, mon amour."
– Ça vient de son défunt mari ?
– Est-ce que ce sont de vraies pierres ?
capture