logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 13h55 sur France 2

capture
– Nous étions dans sa salle à manger. Ordinateur allumé... Elle regardait les visiteurs. Elle me dit: "A telle heure, un jeune homme vient. On va être ensemble." Je me dis: "Super. Ça va aller vite_"
– Félix Bollaert : A 2, ça allait plus vite.
– Nina: Oui. C'était le but. La personne arrive. Son physique n'était pas agréable. J'emploie le terme "hideux". C'est le mot qui m'est venu tout de suite.
– Félix Bollaert : Il estjeune?
– Nina: Assez. Un peu plus de 20 ans. Elle demande l'argent tout de suite. On monte dans la chambre. Avant ça, nous avions convenu que l'on n'embrassait pas. Et avec préservatif, bien évidemment. Pendant l'acte... Ila mis sa langue dans ma bouche. Je n'ai pas pu déglutir. Je me suis mise à cracher dans un mouchoir le reste de la journée et le lendemain. Ça a duré très peu de temps, en effet. C'était le but. Et voilà, au revoir et merci.
– Félix Bollaert : En partant, ce jour-là, vous vous dites "plus jamais"? Vous aviez l'air assez traumatisée. Que ressentez-vous? Dans quel état êtes-vous?
capture
– Nina:Je pleure. Je n'arrive pas à déglutir. Je conduis. Ce soir là, je vais chercher mon mari au travail. Je pleure. Il ne le voit même pas.
– Félix Bollaert : Il ne vous demande pas comment ça s'est passé?
– Nina: Si. Je lui dis que ça a été. Je minimise. Je roule sans assurance. Je sais qu'il me reste encore un peu d'argent à ramener à la maison.
– Félix Bollaert : Il vous reste à peu près combien d'argent pour vous sortir de cette impasse?
– Nina: Ce qui m'obsédait, c'était de rouler sans assurance.
– Félix Bollaert : J'ai bien compris. Vous nous le répétez.
– Nina: Pardon.
– Félix Bollaert : Ne vous excusez pas. C'était votre moteur. Vous étiez stressée.
– Nina: Les policiers arrêtaient la voiture de devant et de derrière. J'avais l'impression de passer entre les mailles du filet.
– Félix Bollaert : Vous vouliez réunir quelle somme?
– Nina: Un peu plus de 600 euros.
– Félix Bollaert : Vous avez immédiatement mis de côté ces 75 euros dans une cagnotte? C'était pour mettre dans une tirelire pour l'assurance? Le piège a-t-il été de les dépenser tout de suite pour faire les courses?
capture