logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 13h55 sur France 2

– Félix Bollaert : Vous en parlez C'est fini?
– Floriane:J'ai arrêté. Ce n'est pas exclu qu'un jour, je réactive mon annonce etje reprenne un rendez-vous.
– Marie: Elle-même n'arrive pas à déterminer la fin. Du jour au lendemain, on peut rebasculer. C'est pour ça qu'il ne faut jamais commencer.
– Félix Bollaert : Bonjour. Merci pour votre fidélité qui nous est si chère, comme la confiance accordée par nos invités. On brise le silence. On chemine. On comprend mieux. On fait de la prévention. C'est notre rôle sur le service public. Notre émission va ouvrir les yeux de bien des jeunes femmes et permettre à des parents et des grands-parents d'ouvrir la discussion à la maison. Nos invitées vont nous raconter comment la vie les a menées à devenir des escort-girls, à vendre leur corps, que ce soit pour subvenir aux besoins de leurfamille ou parce qu'elles sont tombées dans un réseau en surfant sur Internet. Nos invitées s'en sont sorties, mais la prostitution a chamboule à tout jamais leur existence. Il était important pour elles de mettre en garde, de parler. C'est une émission utile et urgente, comme tous les jours. Bonjour, Nina. Vous me faites confiance? Ça va bien se passer. Je sais que vous êtes stressée. Ne vous inquiétez pas. Vous êtes entre amis. On va essayer de comprendre votre parcours, tout comme celui de Marie. Bonjour. Vous êtes angoissée?
– Marie: Oui.
– Félix Bollaert : Ne vous inquiétez pas. On se raccroche au sourire de Floriane, un peu moins nerveuse. Merci d'avoir accepté notre invitation. Pourquoi avoir accepté courageusement de prendre la parole sur ce canapé?
– Nina: Parce que ça touche tout milieu social. Je ne pensais pas que ça m'abîmerait autant. Je pense que ça va m'aider. C'est comme une mini-thérapie.
– Félix Bollaert : A tourner la page?
– Nina: Oui.
– Félix Bollaert : Et vous, Marie, pourquoi avez-vous accepté de témoigner?
– Marie: Pour faire de la prévention.
– Félix Bollaert : Pour pas qu'il y ait d'autresjeunes femmes à qui ça puisse arriver?
– Marie: Oui, des adolescentes. Notre vie peut basculer dujourau lendemain.
– Félix Bollaert : Tout a commencé sur un site de rencontres.