logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 13h55 sur France 2

capture
– Félix Bollaert : Et vous étiez prise dans une spirale.
– Marie: Et il y a tellement de choses qui en découlent... Une femme qui se prostitue sur de longues années, souvent, il peut y avoir des problèmes de schizophrénie, des troubles graves.
– G_Rappet: Effectivement. Des troubles importants. On peut voir des dissociations fortes, des troubles mentaux apparaître.
Effectivement, même si l'argent... C'est vécu comme un viol. vous avez l'air d'avoir une personnalité forte, structurée malgré tout. N'ayez pas peur de vous reconstruire. Vous êtes suivie, c'est bon signe. Si vous pouvez en parler librement avec votre thérapeute, Après cette phase de reconstruction, vous pourrez peut-être envisager de rencontrer quelqu'un et peut-être à nouveau faire confiance. Pour l'instant, la priorité, c'est vous et vos enfants.
capture
– Félix Bollaert : La technique des petits pas. Je vois Floriane qui vous écoute avec attention même si son histoire est différente. Elle va nous apporter un regard décalé par rapport au vôtre. Vous, vous avez fait ce choix dans votre vie. Déjà, dans quelle famille avez-vous grandi?
– Floriane: Moi, j'ai eu une enfance très heureuse. J'ai grandi à la campagne. Je suis arrivée à Paris pour mes études. J'ai passé un an à Paris. A un moment, je suis sortie d'une rupture amoureuse. J'ai commencé à avoir des aventures avec d'autres personnes, des aventures comme ça. Puis, j'ai eu envie de nouvelles expériences. Je me suis dit: pourquoi pas tenter des relations tarifées, finalement comme Nina? C'est la même chose mais c'est tarifé.
– Félix Bollaert : Vous étiez dans le besoin financièrement?
– Floriane: Non. J'étais étudiante mais ça allait. J'avais des petits boulots à côté. La motivation n'était pas financière.
– Félix Bollaert : Vous comprenez qu'on puisse s'interroger, trouver ça étrange?
– Floriane: Il n'y a pas eu de réflexion derrière.
C'est allé très vite. A partir du moment où je me suis dit: j'ai envie d'essayer, j'ai mis une robe, des talons, je suis allée dans une rue fréquentée et connue pour ça etj'ai commencé à marcher. Je me suis fait aborder tout de suite.
capture