logo Le moteur de recherche de la télé

Le magazine de la santé


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 13h40 sur France 5

capture
–  G.Chérel: Depuis bébé, elle me connaît. Elle sait qui est son géniteur, son papa graine. Je compare ça un peu au loup-garou qui s'est imprégné de l'odeur... Elles me l'ont mise dans les bras toute petite. Je ne l'élève pas. Je n'ai pas la même relation qu'avec ma "vraie fille", entre guillemets, qui a 20 ans.
– R.Boxelé: Comment considérez-vous cet enfant?
– G.Chérel: Je sais que je suis son père. Je suis son géniteur avant tout. Elle sait que c'est un grand machin qui s'appelle Guillaume... Elle m'a vu. On s'est baladés ensemble.
– R.Boxelé: C'est n'importe quelle fille à vos yeux?
capture
– G.Chérel: Non. On a découvert qu'elle me ressemblait au même âge à une époque. C'est assez troublant, à la limite plus que ma "propre fille". Elle a le côté hispanique portugais de sa mère. Ca, c'était assez troublant. Il y a forcément des attaches. Je l'observe un peu. Je suis fasciné. Mais je ne vis pas avec elle. Je la vois grandir, mais je ne l'éduque pas.
– R.Boxelé: Vous êtes plus attentif si jamais elle se casse la figure?
– G.Chérel: Sans doute. C'est quand même une petite fille que je connais bien. J'étais son moniteur de vacances. Je la connais bien. Elle est très belle. Mais je ne l'ai pas torchée. Je ne l'ai pas emmenée à l'école. C'est différent.
– M.Carrère d'Encausse: Vous avez mis des photo sur Facebook.
– G.Chérel: C'était pour dire: "Regardez comme la vie peut être belle!"
– I.Maltese: Moi, je n'ai aucun droit. Un couple qui veut un enfant... L'enfant naît. C'est normal qu'on veuille le reconnaître. L'enfant a besoin d'être reconnu. Ce vide juridique peut être troublant aussi bien pour moi que pour Guillaume. On est quand même dans une société patriarcale. Il faut comprendre qu'à ce moment-là, ily avait un flou. Sa réaction était peut-être légitime dans ses sentiments. Maintenant, avec le recul, ça fait 10 ans, de l'eau a coulé sous les ponts. On a trouvé la place de chacun.
– G.Chérel: On nous posait des questions invraisemblables au début, du type: "Vous avez fait une partouzeîî", "Vous l'avez fait ensemble?"
– M.Carrère d'Encausse: Ça a été fait avec une seringue?
capture