logo Le moteur de recherche de la télé

Le magazine de la santé


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 13h40 sur France 5

capture
– On en prend de manière systématique. On anticipe. On se dit que jamais une grosse douleur ne montera.
– Alors qu'elle n'est censée prendre qu'un seul comprimé parjour en cas de crise, elle augmente les doses pendant des mois, jusqu'au jour où elle est hospitalisée, car l'antidouleur ne fait plus effet.
capture
– J'ai dit au médecin que je prenais du tramadol. J'étais honnête. Il tombe des nues. Il me dit: "Avec votre poids, c'est délirant." On m'avait dit que je pouvais prendre un comprimé quand j'avais mal. Pour moi, c'était comme du Doliprane. On ne m'avait pas dit que j'allais être accro à ça et que je ne sortirais pas de chez moi sans avoir des tablettes de tramadol dans mon sac.
– R.Boxelé: Cette dépendance peut mener au surdosage. Ça peut être fatal. En 2007, 37 personnes sont décédées après avoir pris ces médicaments.
– M.Carrère d'Encausse: Les autorités souhaitent mieux encadrer la consommation du tramadol. Pour en parler, N.Richard, directrice adjointe des médicaments antalgiques et stupéfiants à l'Agence nationale de sécurité du médicament. L'ANSM a décidé de réduire la durée maximale de prescription de tramadol. Les ordonnances ne pourront pas être valables plus de 3 mois, désormais, contre 12 auparavant.
– Nicolas Richard : Certains éléments nous ont incités à prendre cette mesure.
Il y avait certaines observations d'abus, de mésusage, d'après les différentes enquêtes. Un réseau d'addictovigilance faisait ce type d'enquêtes. On a vu qu'il y avait de plus en plus de problèmes d'abus et de mésusage avec des patients qui continuaient des traitements pendant très longtemps. Il y avait des problèmes de dépendance et de sevrage. Concernant le tramadol, on a aussi observé que même à des doses normales et pendant des durées courtes, certains patients pouvaient développer des dépendances.
capture