logo Le moteur de recherche de la télé

Le magazine de la santé


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 13h40 sur France 5

capture
– Il faut s'adapter. C'est valable pour beaucoup de professions spécialisées. La problématique se retrouve chez le médecin, l'avocat, l'électricien, le plombier. aux capacités intellectuelles, mais il ne faut pas prendre ses clients pour des imbéciles. Ily a quelques années, je devais me faire faire une électromyographie. Le médecin m'a dit: "On va vous faire pique-pique au bout du doigt." On peut me dire que c'est pour tester l'activité du nerf. Adapter ne veut pas dire prendre les gens pour des imbéciles. Quelles informations faut-il donner? Toutes! Il faut donner au patient toutes les informations qui vont lui permettre de prendre sa décision de soins en toute connaissance de cause. La seule limite, c'est l'urgence. Si un type dégouline de sang sur la table d'opération, ce n'est pas le moment de lui demander s'il a bien compris.
Il faut informer le patient du diagnostic. Il faut l'informer des différentes possibilités de traitement, mais aussi des conséquences à long terme. Quelqu'un qui a un accident de ski, puisque c'est bientôt les vacances de février, problème de genou, opération ligamentaire, arthrose du genou 20 ans plus tard. C'est dans 20 ans. On se dit que c'est loin. Ce n'est pas loin. Le médecin doit avertir le patient immédiatement. Si le skieur n'est pas prévenu tout de suite, si c'est un jeune skieur, il pourra faire son orientation de carrière sans réaliser qu'il aura des problèmes 20 ans après. Prévenir sur le long terme, c'est important. Il faut prévenir de tous les risques. Je vais regarder la liste. C'est compliqué. Il y a toutes les formes d'informations, de pathologies. Le médecin doit informer les patients des risques graves, des risques normalement prévisibles, même s'ils sont exceptionnels.
capture
– R.Boxelé: On peut donner des informations au mari de la patiente?
– Me B.Bogucki: Non. On peut les donner aux parents quand c'est des enfants mineurs. On peut les donner à la personne de confiance. Avec l'accord du patient, on peut le dire à des proches. Si la patiente accepte qu'on le dise au mari, on peut le faire.
capture