logo Le moteur de recherche de la télé

Biomimétisme : comment la nature inspire les objets du quotidien

La quotidienne


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 11h45 sur France 5

– Thomas Isle : Je mets le feu.
– M.Favier: On met un filet d'huile. L'oignon a été taillé.
– Thomas Isle : Un oignon blanc? C'est un oignon originaire du Sud, entre Béziers et Sète. On le fait suer 1 ou 2 minutes.
– M.Lauqué: Je fais le commis...
– M.Favier: J'ajoute la seiche. C'est un poisson qui colle...
– Thomas Isle : On le voit.
– M.Lauqué: Il faut séparer?
– M.Favier: Exactement. On prend une fourchette C'est comme le riz d'une paella. Le mot "tielle" vient du récipient dans lequel on cuisait le plat. Ça vient de l'italien.
– M.Lauqué: Vous travaillez uniquement des produits du Sud?
– M.Favier: Oui. C'est dans un rayon de 70 km.
– Thomas Isle : A quel moment faut-il ajouter la tomate?
– M.Favier: Une fois que la seiche se détache facilement, on peut verser la tomate.
– M.Lauqué: C'est une sauce spéciale? Ça vient de mon ami Christophe, dans un village pas loin d'où j'ai grandi. A la fin de l'été, il reste toujours énormément de tomates dans les jardins. On les prend, on les cuisine, on allume un feu de bois, on fait réduire la tomate et on la conserve dans des bocaux.
– Thomas Isle : C'est ce que font les Italiens. Le dimanche, ça fait toujours du bien de faire un plat de pâtes avec une bonne sauce tomate.
– Thomas Isle : On laisse réduire? Je rajoute du thym.
– Thomas Isle : Du laurier?
– M.Favier: Oui, avec de l'ail. Quand il n'y a plus d'eau, on goûte la seiche. On vérifie si elle est cuite.
– M.Lauqué: Ça doit ressembler à ça. Ça fait comme un concassé de tomates avec de la seiche aromatisée.
– M.Lauqué: On fait le montage? j'assaisonne toujours ma pâte. J'ai mis du piment d'Espelette et du sel. On ne va pas dénigrer le piment du Pays basque.
– M.Lauqué: Je ne vous le fais pas dire!
– M.Favier: J'étale ma farce partout. Il faut qu'elle soit bien répartie. Ça ne doit pas dépasser. Sinon, quand on mettra le chapeau, ça sera trop bombé.
– M.Lauqué: Il ne faut pas que ce soit bombé?
– M.Favier: Si on peut éviter...
– Thomas Isle : La difficulté, c'est de recouvrir.
– M.Favier: Je prends ma pâte à pain. Je mets beaucoup de farine. Elle a tendance à coller facilement. Je travaille sur un torchon.