logo Le moteur de recherche de la télé

Biomimétisme : comment la nature inspire les objets du quotidien

La quotidienne


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 11h45 sur France 5

capture
– Thomas Isle : On ne laisse pas Jean-Sébastien attendre dehors!
– Fabien Bordu : Tu as tes entrées!
– M.Lauqué: Merci, docteur, d'être venu. On revient au Dossier du jour. On vous a posé cette question. Qu'est-ce qui vous séduit le plus?
– V.N'Sondé: Moi, à plusieurs.
– M.Lauqué: Mais la majorité est plutôt sur un emprunt à 30 ans.
– Gérard Michel : Tout à l'heure, elle voulait m'acheter ma maison en viager!
– M.Lauqué: On verra ce qui est intéressant avec nos invités. Même si les taux d'emprunt sont bas, les prix flambent.
– Thomas Isle : Dans un instant, on va partir à Sète. D'abord, la spécialité du coin.
capture
– M.Lauqué: On est ravis de vous recevoir. Vous avez fait vos classes auprès de J.-F.Piège. Aujourd'hui, vous êtes chef propriétaire du restaurant Marcore, à Paris.
– M.Favier: C'est un mélange entre mon prénom et celui de ma femme. Au rez-de-chaussée, on propose une cuisine bistronomique. A l'étage, on a un restaurant gastronomique.
– M.Lauqué: Vous allez nous proposer une recette du coin.
– M.Favier: Oui. C'est une tielle à la sétoise. Voilà les ingrédients.
– M.Lauqué: On dirait du riz. On a taillé tout petit. Normalement, on fait ça au hachoir.
– Thomas Isle : C'est quoi, la tielle?
– M.Favier: Une spécialité de Sète. Ça vient d'Italie. En Italie, au nord de Naples, les Espagnols se sont installés. C'est une recette de pêcheur... Au nord de Naples, un village de pêcheurs a été envahi par les Espagnols. Les pêcheurs italiens partaient avec leurs pizzas. Les Espagnols partaient avec leurs empanadas. L'empanada, c'est un plat fermé.
– M.Lauqué: La tielle est donc un mélange? C'est une combinaison.
– M.Lauqué: Pas bête.
– Thomas Isle : A la base, c'est une pâte à pain? Là, je l'ai déjà étalée. On peut acheter ça chez le boulanger.
– M.Lauqué: Vous laissez comme ça? On la laisse tranquille?
– M.Favier: On laisse reposer. A chaque fois qu'on touche une pâte, on laisse reposer 30 minutes.
– M.Lauqué: Très bien.
– Thomas Isle : Vous avez pris de l'avance.
– M.Favier: Oui. Là, elle a déjà reposé. Avec les rognures, on fera le chapeau. On pourra refermer.
– M.Lauqué: Et la farce?
capture