logo Le moteur de recherche de la télé

Le temps des défis

Au rythme des saisons


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 10h50 sur France 5

capture
– Ce couple chasse sans le soutien d'une meute. Et ils convoitent des proies dangereuses. Les bisons ont des cornes pointues et peuvent peser une tonne. 15 fois plus que leurs prédateurs. Mais les loups n'ont pas le choix. Un seul bison leur permettrait de tenir pendant toute une semaine. Et en hiver, il faut savoir prendre des risques. Enfin, les loups flairent une piste fraîche. Le troupeau ne doit plus être loin. La chasse est ouverte. Les loups passent à la vitesse supérieure. Ils peuvent maintenir cette cadence pendant des kilomètres. Les bisons commencent à fatiguer. Les plus faibles sont à la traîne et les loups se rapprochent dangereusement. Un bison trébuche. Le sort en estjeté. Grâce à la neige, ces loups ont un train d'avance sur l'hiver. Le troupeau de bisons poursuit sa route sans s'arrêter. De nouveaux défis l'attendent. L'hiver pousse les animaux à se surpasser. Et les épreuves sont multiples. A mesure que les jours raccourcissent, les températures commencent à chuter.
A 0 degré, l'eau se change en glace. Petit à petit, le paysage se transforme. Au pôle, même l'océan vient à geler. Et pour survivre sous la glace, il ne faut pas manquer d'imagination. Une rivière gelée n'est pas fréquentable pour un petit oiseau. Mais ce cincle d'Amérique est dote de plumes épaisses et imperméables. Il n'hésite pas à plonger sous la glace s'il pense y trouver à manger. Sous la surface d'une rivière gelée en Russie, des saumons rouges se faufilent pour pondre leurs oeufs. Ils sont un peu à l'étroit mais au moins, ils sont à l'abri des oiseaux de proie. Dans le nord du Canada, le gel est source d'opportunités étonnantes. L'hiver, cette région de lacs et de marais se trouve emprisonnée sous une couche de glace de 2 m d'épaisseur. Un animal a appris à en tirer le meilleur parti. Le caribou. A cette saison, la nourriture est rare. Les caribous sont donc toujours en mouvement. Avec leur fourrure chaude, ils ne craignent pas le froid. Mais marcher dans la neige leur demande beaucoup d'efforts. Comme ils sont malins, ils ont compris que la neige ne se déposait pas sur la glace car le vent la souffle en permanence.
capture
capture