logo Le moteur de recherche de la télé

Le temps des défis

Au rythme des saisons


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 10h50 sur France 5

capture
– Avant de manger les feuilles, il les fait tourner plusieurs fois autour de son museau. D'autres animaux changent simplement d'alimentation. Dans les montagnes du sud-ouest de la Chine, par 1 m de neige, le rhinopithèque brun mange le lichen qui tapisse les arbres. Ces champignons supportent très bien le froid glacial. est très nourrissant et permet aux singes de vivre dans ces montagnes à longueur d'année. Mais dans d'autres régions du monde, la neige crée des difficultés insurmontables. Et survivre nécessite d'avoir recours à la ruse. Dans le parc de Yellowstone en Amérique du Nord, cette famille de loutres découvre à son réveil que la rivière est enfouie sous la neige. Impossible de pêcher. Il va falloir déménager pour l'hiver. Non loin de là, un coyote rencontre un problème similaire. Trouver à manger par ici ne sera pas facile. Les loutres ont de la chance. Cette section de la rivière n'est pas gelée. Et elle est encore pleine de poissons.
La vie est belle pour les loutres. Mais pour le coyote, elle est un peu plus compliquée. Il ne sait pas pêcher. En revanche, c'est le roi des voleurs. Les loutres se méfient de lui. Elles savent ce qu'il mijote. Elles cachent leurs poissons. Le coyote a perdu la loutre de vue. Mais il l'entend. Il sait que le poisson est là, quelque part. L'enterrer sous la neige ne suffira pas à tromper l'ennemi. Il le sent. Un coyote affamé est un coyote malin. Quand la neige transforme leur univers, les animaux doivent rivaliser d'ingéniosité pour manger. Un animal a compris qu'il pouvait tourner ces conditions extrêmes à son avantage. Ces loups du Canada sont parmi les plus gros de leur espèce. Ce sont des prédateurs opportunistes capables de parcourir de très longues distances en quête de nourriture. La neige profonde ralentit leur progression mais elle crée aussi des occasions uniques. Ce couple de loups cherche des bisons. Ce ne sont pas des proies faciles. Il faut déjà trouver leur trace dans cette immensité gelée. C'est là que la neige s'avère fort utile. Les bisons ont laissé des traces profondes que les loups remontent sans peine.
capture
capture