logo Le moteur de recherche de la télé

Le temps des défis

Au rythme des saisons


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 10h50 sur France 5

capture
capture
– Chaque année, les saisons métamorphosent notre planète. Elles sont la force motrice de toute vie sur Terre. Elles génèrent autant de formidables opportunités que d'épreuves insurmontables. Au printemps, la nature renaît. il faut savoir saisir sa chance. L'été est la saison de l'abondance. Mais la chaleur pousse parfois les animaux au-delà de leurs limites. L'automne est une ruée vers l'or. Et la concurrence est rude. L'hiver crée un univers de glace où seuls les plus résistants et les plus malins peuvent survivre. Aux 4 coins du globe, les animaux se surpassent pour surmonter tous les obstacles. Ils rivalisent d'ingéniosité pour survivre coûte que coûte au rythme du plus grand spectacle de la nature, celui des saisons. C'est l'hiver, les rayons du soleil faiblissent. et de plus en plus sombre.
La nature semble faire une pause. Dans ces paradis blancs, les animaux se retrouvent confrontés à des difficultés nouvelles. Quand les températures chutent en dessous de zéro, l'urgence est de se protéger du froid. Dans des conditions aussi extrêmes, il faut être plein de ressources. En Ecosse, dans les montagnes des Highlands, il peut faire jusqu'à moins 30 degrés l'hiver. Pour se tenir chaud, ce lagopède revêt une couche de plumes supplémentaire. Il en a même sur les pieds et les paupières. En Amérique du Nord, ce renard roux se réchauffe en s'enroulent sur lui-même et en plongeant la tête dans sa queue. Le renard arctique possède un pelage extrêmement dense. Ses minuscules oreilles et ses pattes courtes limitent la déperdition de chaleur. Même ses coussinets sont couverts de poils. Il peut dormir à la belle étoile même par moins 70 degrés. Pour résister au froid, certains animaux ne manquent pas d'imagination. En Finlande, sur le cercle polaire, il peut faire jusqu'à
– 45 degrés. La neige est si lourde que les arbres les plus solides plient sous son poids. C'est dans cette forêt gelée que vit l'un des plus petits prédateurs au monde. Il a une méthode radicale pour ne pas prendre froid. C'est une belette, elle est minuscule.
capture