logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui, des nouvelles de nos invités


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 10h30 sur France 2

capture
– Les filles?" Il m'a regardé tétanisé Il ne savait pas quoi répondre. les filles mais qu'il aime bien les garçons mais bon... Ce n'était pas très franc. Ce mercredi, on a parlé pendant 3 heures. Je n'ai pas arrêté comme ça. Ilfallait queje sache. On a toujours été très proches, J'aurais aimé qu'il me le dise.
– Félix Bollaert : C'est ça que vous avez mal pris. C'est qu'il y a un secret entre vous et votre fils. Ce n'est pas le mensonge mais l'omission.
– Carole: En plus je voyais Mathis très mal. Il était très introverti, il ne parlait pas, il était dans son coin.
– Félix Bollaert : Cette conversation vous a soulagé?
– Mathis: Oui, beaucoup. Avant cette conversation, au lycée, j'étais complètement libre. Mes copines savaient. Des fois, je piquais un rouge à lèvres à une copine mais avant de rentrer à la maison je l'enlevais etje me mettais dans un coin. Après l'avoir dit, j'étais tout de suite libéré etj'ai pu enfin vivre comme je l'entendais à la maison.
– Félix Bollaert : Il y a eu un changement du jour au lendemain avec votre fils?
capture
– Carole: Ne m'en parlez pas!
– Félix Bollaert : C'est à dire?
– Carole: Le mercredi suivant, il arrive du lycée avec les sourcils bien noirs, bien épais. C'était un vendredi... Je lui dis: "mais ça ne va pas! Va doucement avec moi! Il faut m'épargner!"
– Félix Bollaert : Vous aviez déjà un petit copain?
– Mathis: Non, pas vraiment. C'était une relation à distance. l'étape d'après. Qu'il vous présente quelqu'un de sérieux ou d'officiel_ Vous êtes prête?
– Carole: Oui, aujourd'hui je suis prête.
– Félix Bollaert : Vous en êtes où par rapport aux 4 ans de cheminement de Christine et Eric?
– Carole: Moi, ça va faire 2 ans. Maintenant, ça commence à aller mieux de mon côté. C'est plutôt au niveau de l'entourage, des proches.
– Félix Bollaert : Il y en a qui réagissent mal?
– Carole: Oui. Je suis obligée de faire le tampon pour essayer que tout aille bien. C'est difficile pour moi. Mon fils, c'est tout.
– Félix Bollaert : Vous êtes accompagnée psychologiquement?
– Félix Bollaert : Vous aussi?
capture