logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui, des nouvelles de nos invités


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 10h30 sur France 2

capture
– Félix Bollaert : Bonjour. Merci de nous retrouver pour ce nouveau numéro. Nous allons parler d'amour, mais d'un amour pas toujours facile à faire accepter à ses proches. Qu'on soit homosexuel ou bisexuel, faire son coming out, notamment auprès de ses parents, n'est pas toujours évident. C'est ce que nous avaient confié nos invités. Souvenez-vous de Dorian. Depuis toujours, ilaimait les femmes, mais aussi les hommes, une bisexualité qu'il avait eu du malà assumer jusqu'à l'adolescence. Il avait ressenti le besoin d'en parler à ses parents. Il ne voulait plus vivre dans le mensonge. Lejeune homme s'était libéré de son secret par le biais d'une lettre. Nous reverrons le témoignage de Mathis et Carole.
Le jeune homme n'osait pas révéler son homosexualité à sa maman jusqu'au jour où Carole avait provoqué une discussion pour comprendre clairement l'orientation sexuelle de son fils. Mathis s'était senti libéré d'un poids mais Carole avait dû faire face à des remarques pas toujours agréables à entendre. Ils seront avec moi dans un instant. Avant cela, découvrons leur témoignage. Bonjour à tous! Comment ça va? Merci d'avoir accepté notre invitation. Je vais saluer tout le monde: Mylène, Gaël, Romain, Aline, Dorian. Anaïs et Cyril nous rejoindront tout à l'heure. On a beaucoup de monde, pour essayer de vous présenter des éventails de témoignages. Les invités vont expliquer comment ils vivent leur bisexualité. Pourquoi avoir accepté cette invitation? Quelles sont les idées reçues? Qu'en avez-vous marre d'entendre, avant que je dise des bêtises?
capture
– Aline: J'en ai marre d'entendre que la bisexualité n'existe pas. En France, même si on accepte plus l'homosexualité... Ce n'est pas encore bien vu partout, mais la bisexualité n'est pas encore acceptée.
– Félix Bollaert : Vous en avez marre d'entendre que c'est que vous n'avez pas réussi à choisir.
– Aline: Oui. Ily a des préjugés du côté des hétérosexuels mais aussi des homosexuels.
– Félix Bollaert : Vous souffrez de biphobie de la part de la communauté homosexuelle?
capture