logo Le moteur de recherche de la télé

La maison des Maternelles


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 9h20 sur France 5

– Marie Perarnau : Autre question d'Audrey, qui garde de bons souvenirs des sages-femmes, mais pas des gynécos. Comment expliquer cette image des méchants gynécos et des bienveillantes sages-femmes?
– Dr A.Yamgnane: Les sages-femmes s'occupent des accouchements et des suivis de grossesse tant que tout va bien. Elles n'ont pas les compétences à s'occuper des suivis et des pathologies, ou des accouchements qui se compliquent, comme les sorties de route, les forceps, Les césariennes... Ca, c'est le rôle du gynécologue. Quand ça commence à aller mal, ce sont les gynécologues qui viennent. Les patientes ne sont pas des bouts de viande. On a en charge la responsabilité de leur survie et de celle de leur enfant. On est soumis à un stress assez important. Chacun gère son stress comme il peut. Ily a des blagues qui ne font pas sens pour les patientes. C'est une mauvaise interprétation, quand elle dit: "Un bout de viande." On est dans l'inverse, et donc, ces choses se produisent. Tout le travail de cette commission probité, c'est discuter de ces questions. Comment s'amener auprès des patientes pour faire un soin imprévu, pas agréable, pas dénué dé conséquences?
– Pr I.Nisand: Sans compter l'angoisse du gynécologue-obstétricien, qui voit des choses plus ou moins graves. Ily en a qui savent cacher l'angoisse, et d'autres pas du tout.
– Dr A.Yamgnane: Nous ne sommes jamais que des humains.
– Agathe Lecaron : Vous avez la responsabilité d'une vie. Il faut le rappeler. La formation des professionnels est centrée sur l'organe et la maladie et on oublie la dimension émotionnelle des patientes?
– Pr I.Nisand: C'était très vrai ily a encore une dizaine d'années. Ça l'est de moins en moins. Dans les études de médecine, pas mal de choses sont faites avec des situations et des acteurs. Dans notre discipline, on prend les internes et on leur apprend la manière de faire. Vous avez raison pour ce qui se passait jusqu'à présent. Aujourd'hui, ily a une prise de conscience généralisée de l'importance des questions éthiques, relationnelles et psychologiques. Le "vous devez rejeter votre bébé", c'est quelque chose qu'on a appris à cette personne ily a longtemps...