logo Le moteur de recherche de la télé

Le journal des Maternelles


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 9h00 sur France 5

– Agathe Lecaron : On vous tient informés. D'ailleurs, on s'informe. On est sur la chaîne de la connaissance.
– Bru Muller : On s'ennuie, pendant la fin de grossesse.
– Agathe Lecaron : On l'a toutes vécu. Aujourd'hui, n'y voyez aucun lien, c'est la Journée internationale des toilettes. C'est l'occasion pour nous de parler d'un sujet qui peut surprendre, les enfants se retiennent toute la journée à l'école.
– Bru Muller : C'est le résultat d'une grande enquête. En primaire, plus de 8 enfants sur 10 se retiennent. En cause, le manque de propreté 1 sur 3 dit que les portes des WC ferment mal. Tout ça a des conséquences. Quand on se retient toute la journée, on peut parler de maux de ventre, d'infections urinaires ou pire. C'est un vrai sujet à traiter.
– Agathe Lecaron : Mon fils, qui est très pudique, ça le gêne beaucoup, alors qu'il est en maternelle. On revient maintenant sur ces nouvelles recommandations de la Haute autorité de santé sur la bronchiolite.
– Bru Muller : Elle arrive en même temps que l'hiver. La Haute autorité de la santé recommande de ne plus pratiquer de kiné respiratoire. Elle n'apporterait rien aux bébés et serait traumatisante. Ily a néanmoins des kinés qui, depuis jeudi, disent qu'il ne faut pas toutjeter. Est-ce qu'on peut prendre le temps de faire un point?
– Dr A.Pfersdorff: Les bronchioles, c'est tout au bout des bronches. C'est là que se passent les échanges gazeux. Les enfants ont de fortes fièvres, ils toussent beaucoup. Ils peuvent parfois manquer d'oxygène.
– Agathe Lecaron : Il y a toujours de la fièvre?
– Dr A.Pfersdorff: Pas toujours, mais souvent. Le risque, c'est la déshydratation. C'est souvent avant 2 ans. Depuis de nombreuses années, les pédiatres et médecins généralistes prescrivaient dés séances dé kiné pour accélérer le flux expiratoire. C'étaient des séances horribles, où on appuyait très fort, mais il y avait une certaine efficacité pour favoriser l'expectoration. On s'est rendu compte, avec beaucoup de recherches, et c'est pour ça que la HAS a communiqué là-dessus, que cette kiné respiratoire n'avait plus tout à fait sa place.