logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 07h00


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 7h00 sur France 2

– de la neige sur l'ensemble des reliefs. L'anticyclone revient pour le week-end. Il va nous donner un beau week-end.
– Laurent Bignolas : Merci. Tout de suite, un nouveau journal avecJulien qui est en train de nous rejoindre.
– Julien Benedetto : Bonjour. Nous revenons sur le procès du père Preynat_
– "J'étais attiré par tous ces enfants. Dieu merci, je ne les ai pas tous A ces mots de B_Preynat, la salle "Des paroles malheureuses", estiment ses victimes. A la barre, une victime raconte les masturbations forcées parfois dans la chambre du prêtre, les baisers sous couvert du secret. Le jeune scout avait 8 ans.
– Il est quand même sur la marche numéro 1 de la pédophilie en termes de victimes, en nombre d'années de sévices et d'agressions. Il doit être mal à l'aise. Je crois qu'il est dans cette posture, à essayer de minimiser les actes, le nombre.
– Entre amnésie et regret se dessine le portrait d'un prêtre autoritaire. Le groupe de scouts de Sainte-Foy-lès-Lyon: des proies par centaines, sous emprise, agressées sexuellement lors de camps ou dans le labo photo de l'église. Interrogé sur les viols aujourd'hui prescrits, B_Preynat concède: "J'avais l'esprit tordu, je confessais mes péchés, recevais l'absolution, promettais de ne pas recommencer. Je recommençais toujours." Un sacerdoce d'imposture pour les parties civiles.
– On transforme des agressions sexuelles, des crimes, en péchés.
– Au tribunal, B_Preynat précise: "J'ai été victime d'un prêtre au petit séminaire." Un secret qu'il dévoile aujourd'hui au grandjour.
– Julien Benedetto : Quelle sera l'ampleur de la mobilisation aujourd'hui? C'est l'un des enjeux de cette journée de manifestations contre la réforme des retraites, la 6e depuis le 5 décembre. F_Boutet nous a rejoints. Le gouvernement compte sur un essoufflement du mouvement.
– Frédéric Boutet : Il y a des manifestations partout en France. Elles interviennent après 3 jours d'actions qui ont notamment vu les ports bloqués par les dockers. L'exécutif table sur une nouvelle baisse de l'affluence. E_Philippe a jugé que la grève avait trop duré et qu'elle était "sans issue".