logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 6h30 sur France 2

– Tout ça nous fait dire aujourd'hui que rien n'est prêt et que nous n'avons pas été en mesure de faire correctement notre travail.
– Du côté des parents, la FCPE, l'association des parents d'élèves, lance une grande enquête en ligne pour cerner les différentes inquiétudes.
– Rosa Arenas : Aujourd'hui, les conditions ne sont pas réunies pour que l'examen se passe dans des conditions normales. C'est ce que nous disent les enseignants, les chefs d'établissement. C'est pour ça que notre fédération n'appelle pas au boycott, mais simplement à l'ajournement de cette session. Ces conditions d'examen vont avoir un impact sur l'évaluation et ça compte dans le livret scolaire. Inévitablement, cela va compter aussi sur les conditions de l'orientation post-bac.
– Effectivement, les notes des 2 séries d'épreuves passées en classe de 1re sont intégrées dans Parcoursup_ Les lycéens doivent donc déjà penser à l'après-bac.
– LSchwarz: J'espère avoir facilement mon bac. ily a un peu d'appréhension, surtout par rapport au grand oral. Il nous manque pas mal d'informations. Nos professeurs nous en parlent, mais ça reste assez flou. Même pour eux, il leur manque Ça me stresse un peu. Moi, je vise la mention. J'ai envie de faire des études assez compliquées et sélectives après. Je vais tout faire pour réussir à aller dans ces études.
– Laurent Bignolas : Que va-t-il se passer si les enseignants boycottent les épreuves?
– Carole Tolila : Les enseignants peuvent refuser de choisir le sujet, refuser de surveiller ou encore de corriger les copies. Mais le ministère assure que tout va se dérouler sereinement.
– Laurent Bignolas : Comment on choisit les sujets?
– Carole Tolila :Je ne les ai pas, n'essayez pas de savoir. Mais je peux vous dire qu'il y a une banque de sujets. Ils sont à disposition des professeurs. Les professeurs soumettent au chef d'établissement le sujet choisi. C'est libre. Ensuite, les copies sont corrigées numériquement car elles ont été scannées. Je rends ma copie.
– Laurent Bignolas : Très bien. Eh bien maintenant, on va réviser la mode. Je voulais dire qu'on allait se mettre en mode révisions.