logo Le moteur de recherche de la télé

Le 6h info


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 6h00 sur France 2

– Dans L'Obs, on s'intéresse au lobbying, au pantouflage, aux conflits d'intérêts des politiques. L'Express lance une nouvelle version, affiche une une sur Netflix. Et dans L'Equipe, on revient sur la victoire du PSG. A l'intérieur, vous avez une chaussure volante interdite. Une nouvelle réglementation devra interdire des prototypes de chaussures. C'est intéressant, ce sujet. On va y revenir avec A_Dauge_ Ces fameuses chaussures rose bonbon font polémique.
– A_Dauge: On voit ces chaussures de plus en plus sur des marathons. C'était le cas en octobre dernier. L'athlète qui a gagné les portait. Ila réussi un exploit. C'est un record du monde. On va faire un arrêt sur image. On voit l'athlète. Tous les autres athlètes autour de lui portaient les mêmes ces fameuses chaussures roses. Il s'agit du même modèle, de la marque Nike. Quels sont leurs secrets? On va le voir avec ce schéma. Ily a une mousse ultralégère qui permettrait d'avoir un meilleur amorti, puis une plaque en fibre de carbone. Cette plaque fait polémique. Son rôle n'est pas très clair. La marque garde le secret. Elle permettrait de rigidifier la chaussure et pourrait modifier l'appui. Avec ces 2 innovations, la chaussure permet aux athlètes d'avoir une meilleure performance. C'était le cas par exemple en octobre dernier. Cette athlète avait battu un nouveau record du marathon féminin. Elle avait également ces fameuses chaussures roses.
– Sébastien Thomas : Cela fait grincer des dents.
– A_Dauge: Beaucoup de coureurs professionnels parlent d'injustice. Le règlement stipule que les chaussures ne doivent pas être construites de manière à donner aux athlètes une aide ou un avantage. Toute chaussure utilisée doit être raisonnablement disponible pour tous. Mais lors des compétitions, la marque en question chausse ses coureurs avec des prototypes. C'était le cas lorsque le record a été battu en octobre dernier. Il n'avait pas 1 mais 3 plaques dans ses chaussures. On songe à interdire ces prototypes.
– Sébastien Thomas : Parfois, ilfaut prendre des sanctions contre le dopage technologique.