logo Le moteur de recherche de la télé

Le 6h info


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 6h00 sur France 2

–  S_Thomas: On en apprend tous les jours.
– Violette Maurice : Bonjour. C'est le printemps, aujourd'hui. On va retrouver des conditions hivernales ce week-end. Ce n'est pas la fraîcheur qu'on voit au loin, quand même. Ily a des brumes et des brouillards ce matin. Dans l'après-midi, tout va s'évacuer_ Ce sera une belle journée. Une perturbation va arriver doucement par la Bretagne. Elle sera ce soir au niveau du Cotentin. On a quelques gouttes sur le Languedoc-Roussillon_ Les températures baissent un peu. On reste dans des valeurs très acceptables pour la saison. Pas de gelées matinales, sauf au pied des Alpes. Dans l'après-midi, ça grimpe. On ira jusqu'à 19 dans le secteur de Biarritz_ Après, on va passer dans un flux d'ouest. La perturbation arrivée par la Bretagne va traverser rapidement. Ily aura de la neige en quantités importantes sur les massifs. L'anticyclone reviendra ensuite. Il va chasser une bonne partie de l'humidité.undefined
Ce week-end sera a priori très agréable. Bonnejournée.
– Sébastien Thomas : De la couleur à la une de certains de vos quotidiens ce matin. C'est le cas aussi dans L'Humanité ou La Croix. Ily a le 33e baromètre de la confiance dans les médias. La confiance est toujours en berne. On apprend cependant que l'intérêt des Français pour l'actualité n'a jamais été aussi bas. On va retrouver des graphiques. Je vous engage à acheter ce numéro de La Croix pour comprendre notre rapport parfois paradoxal à l'information et à la manière qu'on a de nous informer. La retraite est également à la une. L'Opinion nous parle de ces 2 grèves, ces 2 ambiances. Le Figaro pense que l'exécutif est en train de miser sur la fin de la contestation. Le Point fait une une choc sur la CGT qui ruinerait la France. Il affiche la mine renfrognée de P_Martinez_ Pour Les Echos, ily a une bonne nouvelle pour la French Tech. Les start-up tricolores battent des records. Elles sont toujours distancées par les Britanniques. Le livret A qui baisse à 0,25 %, c'est le minimum, on ne peut pas descendre en dessous. C'est ce qu'explique B_Le Maire dans l'interview accordée au Parisien.