logo Le moteur de recherche de la télé

Le 6h info


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 6h00 sur France 2

– Le climat est toujours là.
– Sébastien Thomas : Merci. Côté pratique, la situation dans les transports?
– Johanna Ghiglia : Les prévisions sont similaires. Toujours des perturbations, mais des améliorations à la RATP.
– L_Audebert: Oui, ça va mieux aujourd'hui, puisque la SNCF annonce 8 TGV sur 10. Même chose pour les TER. Pour les Transilien, il y en a normalement 3 sur 4 et pour les Intercités, Pour la RATP, il y a également une légère amélioration. 3 lignes de métro sont ouvertes intégralement avec un trafic normal. Pour les autres lignes de métro, attention, le trafic est très perturbé aujourd'hui. Il faudra faire attention à l'horaire d'ouverture des stations, mais aussi à la fréquence des trains, qui peut être réduite. Pour le RER, comptez 1 train sur 2.
– Johanna Ghiglia : La grève a coûté près de 200 millions d'euros à la RATP et environ 850 à la SNCF. Des chiffres communiqués par Matignon_
– Sébastien Thomas : "Ce n'est pas la rue qui gouverne_" On se souvient de cette phrase deJ_-P_Raffarin_ Il sera l'invité des 4 Vérités tout à l'heure.
– Johanna Ghiglia : Les nuits d'hôtel, les trajets en taxi et la participation au financement de la garde d'enfants ont été pris en compte pour calculer le coût de cette grève aux entreprises parisiennes.
– Employé dans une entreprise cybersécurité, sa société a dû payer plusieurs nuits d'hôtel à cet homme pour qu'il puisse venir travailler à Paris.
– Le patron a souhaité qu'on prenne une chambre d'hôtel avec la grève, pour qu'on soit présent le lendemain.
– Depuis le début de la grève, 97 % des chefs d'entreprise parisiens ont proposé des solutions sur mesure à leurs salariés. 18 % d'entre-elles ont financé la location d'un logement à proximité du travail. Une aide de 76 euros en moyenne par nuit et par personne. 19 % des entreprises parisiennes ont pris en charge les courses de taxi ou de VTC pour leurs salariés. Le remboursement moyen est de 24 euros par déplacement, soit 216 euros par mois et par employé. Depuis le début de la grève, les entreprises ont déboursé 233 euros par salarié, soit 10 euros parjour et par employé.