logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 4h55 sur France 5

– Nicolas Chapuis : Pour l'instant. Là où ça change tout, c'est que... L'effet contre-productif du déni de l'Etat, en disant que ça n'existait pas, alors que sur les réseaux sociaux, on avait des dizaines d'images d'exactions... Quand quelqu'un tire avec un LBD dans la tête d'un manifestant, c'est une exaction. Dire que ça n'existe pas, c'était terrible pour l'Etat. Equiper les policiers, pourquoi pas. C'est plutôt une réflexion intéressante. Mais on n'a pas besoin des images des policiers. On les a partout. Surtout, ça renforce l'idée... Si nous, au Monde, on arrive à identifier les auteurs de tirs de grenades lacrymogènes, pourquoi l'IGPN n'y arrive pas? Dans l'opinion publique, ça crée un problème.
– César Roux : Ça change la façon dont les policiers font leur travail? C'est une révolution culturelle, accepter qu'il y ait des téléphones portables partout? Pas besoin d'avoir une carte de presse pour filmer un policier.
– Nicolas Chapuis : On utilise les vidéos de tout le monde.
– Axel Bauer : Les policiers ne l'acceptent pas. Ils font comme si ça n'existait pas, comme si ça ne devait pas exister. C.Chouviat... Il a été filmé en gros plan. pourquoi on demande de supprimer les enregistrements... Dans des dizaines de cas, des téléphones ont été saisis par des policiers. Ils ont demandé à supprimer leurs enregistrements comme si c'était leur droit. C'est la voie publique. On a le droit de filmer. Mais d'un autre côté, les policiers ne veulent pas qu'on les filme. Ils cachent leur numéro d'immatriculation alors que c'est interdit.
– César Roux : Parfois, il n'y est pas du tout.
– Axel Bauer : Aux Etats-Unis, un beau matin, ils ont tous compris. Ce sont des polices locales. Le contrôle citoyen et politique est immédiat. Ils ont compris que le coût politique était insupportable. Ils ont fait l'inverse. Ils ont des services d'affaires internes qui sont mille fois plus violents dans la gestion des cas emblématiques. En France, ça n'a toujours pas été accepté. Le ministère de l'Intérieur a accompagné ce mouvement de déni. Même s'il y a des tas de vidéos sur les réseaux sociaux, on dit que c'est une manipulation.