logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 2h10 sur TF1

– Quelle bague ?
– Celle qu'elle mettait. De son arrière grand-mère. J'en ai rêvé cette nuit. Je voyais maman. Elle me la mettait sur mon doigt. C'était hyper réaliste, limite... Limite flippant. C'était un peu comme si elle nous avait jamais quittés.
– On ira choisir une bague. Ce sera la tienne.
– T'as rien compris. Je m'en fous des autres bagues. Laisse tomber.
– J'étais surpris qu'elle me parle de sa mère. J'ai rien eu de mieux à lui dire. Et puis, parler avec Pauline de ça, c'était dur pour moi. J'ai tenté de faire diversion.
– Salut, ma belle. Pour ton anniversaire, je t'offre ton permis. Passe-moi le jus d'orange.
– Avec ton permis, tu prendras ton envol. J'ai cherché les écoles de design. Y en a une à Marseille. Bronzer toute l'année, t'imagines ?
– Ouais, Marseille, le permis. Tu veux me virer ?
– C'est pour te faire plaisir. Si ça tenait qu'à moi, tu resterais là.
– Désolé, c'est juste que... .j'ai encore rêvé de maman. C'était encore plus vrai. Tu veux que je te dise, je suis sûre que c'est un signe. C'est ça g Elle va venir m'offrir la bague.
– Tu veux qu'elle revienne, mais, c'est un rêve.
– Ça fait 2 fois ! J'ai déjà fait des rêves prémonitoires je te signale. Tu comprends rien.
– A 11 ans, elle avait rêvé que sa tortue était chez le voisin. C'était arrivé. Mais, le retour de sa mère 10 ans après, fallait pas rêver, justement. Pauline y croyait dur comme fer. J'étais très inquiet. J'ai demandé conseil à ma soeur.
– Offre-lui une bague toi-même. J'ai des jolis modèles. C'est important pour une jeune femme, une bague.
– Je lui ai proposé. C'est sa mère qu'elle veut.
– Pas étonnant qu'elle craque un peu avant ses 18 ans.
– Je vois qu'elle avait tout refoulé.
– T'as vu ses fringues ? Elle est pas bien dans ses baskets.
– Si je fais rien, ce sera pire.
– Faut qu'elle aille voir un psy.
– Elle voudra pas. Tu te souviens de cette bague ?
– Un peu, oui ! Une bague hexagonale, art déco, avec un saphir comme ça, au centre. Magnifique. Tu te souviens pas ? Elle l'avait toujours.
– Oui ! Y avait les initiales de son arrière grand-mère, P.L.C. D'où le nom Pauline.