logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 2h10 sur TF1

– Ravie de vous connaître.
– Je suis contente de te voir.
– L'occasion était trop belle. Je sais que ça va te sembler ridicule, mais tu pourrais rester un peu avec nous ? Pas longtemps. Un jour ou 2. Quelque chose me gêne chez cette fille.
– Elle vient de perdre son copain. Elle a besoin de quelqu'un à qui parler.
– Je sais qu'elle veut plus qu'une thérapie.
– D'accord. Mais j'ai des R.-V. à décaler.
– Ça t'ennuie de faire ça plus tard ?
– En fait... Je vais faire mieux que ça. Je vais carrément l'éteindre une fois pour toutes.
– Il n'y a pas que cette fille, Michael. J'ai des hallucinations. Je vois des choses vraiment étranges.
– Eh bien... Ça t'apprendra à avoir fumé autant d'herbe quand tu étais jeune. Ils rient.
– Vraiment charmant.
– Je me demandais... Pourquoi tu es là ?
– Tu le sais, Michael. Elle a perdu un être cher dans de tristes conditions. Son petit ami est mort et... elle essaie de s'en remettre.
– Et tu as décidé d'ouvrir ton coeur à un parfait inconnu ?
– C'est le principe de la psychothérapie.
– Certes. Mais quelle coïncidence, tu ne trouves pas ?
– Comment ça ?
– Que ce soit justement à votre porte qu'elle est venue frapper sur cette île.
– Elle n'a pas eu trop le choix. En tant que psychiatre, je suis heureux qu'elle soit tombée sur nous.
– Je n'en doute pas une seconde.
– Je suis reconnaissante à Emily et à Robert de m'avoir acceptée chez eux. Je sais pas ce que j'aurais fait sans eux. Vous êtes riches ?
– Oui, d'accord.
– T'es pas au courant ?
– Robert est un homme entretenu.
– C'est reparti. En effet, les parents d'Emily étaient... très fortunés, c'est exact.
– Emily a toujours été pourrie gâtée. J'avais...
– Je croyais que cet argent venait de votre métier.
– Ca, c'est venu après. Je devais me prouver quelque chose.
– Elle est partie de chez elle pour être actrice. Ensuite, elle a hérité. Elle n'avait plus besoin dejouen
– Mais j'ai gagné ma vie seule.
– Ton père était multimillionaire.
– C'est vrai ?
– Disons que c'est un peu exagéré.
– C'est elle qui a payé les études de ce bon docteur Bob.
– A ton avis, c'était un bon investissement ?