logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 1h25 sur France 2

– Je suis en maison familiale. Je reviens dans cette école après le tournage. C'est la sortie du film. L'année d'avant, j'étais une victime. On m'a fait les pires crasses du monde. Là, je suis respecté ou jalousé_ Je trouve ça bizarre. Le truc plus sympa, c'est que les filles s'intéressent à moi. Je ne vais pas me plaindre.
– Félix Bollaert : Ça vous a déstabilisé? Au début, on vous crachait dessus. Après, on vous vouvoie.
– Damien Jouillerot : J'ai préféré les gens qui ont continué à me détester plutôt que ceux qui sont devenus mes amis.
– Félix Bollaert : La fausseté des rapports... On préfère l'authenticité de ceux qui vous détestent.
– Dr L_Karila: C'est lié à la surexposition, qui fausse tout. Emotionnellement, on doit se réadapter.
– Félix Bollaert : Comment on fait? Qui vous a aidé?
– Damien Jouillerot :Je viens d'une famille très simple. Ce n'était pas compliqué. J'ai pris un appartement A 16 ans, j'ai habité tout seul. J'ai une maman sicilienne. Elle est très présente dans ma vie. Elle m'appelle 30 fois parjour. Du coup, même quand j'étais sur un tournage avec de l'argent, la fête... Quand je rentrais, j'étais confronté à une simplicité qui me plaît beaucoup encore maintenant. Je détecte vite les gens qui sont là pour de mauvaises raisons.
– Félix Bollaert : Un jour, vous vous êtes dit que ça allait trop loin, cette notoriété? Ça devenait trop intrusif?
– Damien Jouillerot : Oui_J'ai perdu mon frère il y a quelques années. J'ai le souvenir d'arriver dans l'église et de prendre des flashes quand je m'avance... Quand je sors de la cérémonie, je vois une dame en bas des marches. Elle me tend une lettre. Je pense que c'est pour ma famille. Elle me dit d'ouvrir. Dedans, il y avait des photos de ses enfants. Il y avait des mensurations. Elle m'a dit qu'il n'y avait pas de raison queje puisse réussir de cette façon et pas ses enfants. Elle voulait que je trouve des rôles à ses enfants. Je sortais de l'enterrement de mon frère. Le soir, je rentre chez mes parents. Je lis le livre de condoléances. Je me rends compte que cette femme est venue voir mon frère sur son lit de mort, alors qu'elle ne le connaissait pas, juste en espérant me voir.