logo Le moteur de recherche de la télé

Epaves, l'or des grands fonds


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 1h10 sur France 5

– Même à ce jour, 90% des échanges commerciaux dans le monde se font par les océans.
– Tout au long du développement des civilisations, malgré les dangers, l'être humain a toujours traversé les océans, au risque d'y perdre la vie.
– Jusqu'au milieu du 20e siècle, les prévisions météorologiques étaient limitées. Résultat : des milliards de dollars ont probablement été perdus en mer. *Indistinct.
– Combien de navires ont disparu ? Et combien de richesses se sont accumulées au fond des océans, au fil des siècles ?
– Il y aurait plus d'or au large des Bahamas qu'à la banque de Madrid.
– Une nouvelle ruée vers l'or voit le jour où les chasseurs de trésors côtoient les investisseurs.
– Combien d'épaves et de pages oubliées de l'histoire maritime et de notre patrimoine collectif?
– C'est un héritage capital. ne pas le piller.
– Les épaves deviennent des enjeux stratégiques et économiques pour les gouvernements.
– Ces chasseurs d'épaves détruisent tout.
– Il n'y a en a aucun de bon.
– Pendant que les gardiens de l'Histoire et les chasseurs de trésors s'affrontent, les épaves sont en danger.
– Des pans entiers du passé seront détruits, ce qu'on lèguera aux générations futures sera un électrocardiogramme plat.
– Qu'il soit dû à l'erreur humaine, à un problème technique ou à la météo, le naufrage fait partie intégrante du transport maritime.
– Il faut être humble avec la mer. On ne gagne pas contre la mer, on compose avec la mer.
– On n'en parle que quand l'incident survient près de nos côtes ou quand ça touche un navire de croisière. Les autres naufrages, eux, restent dans l'ombre.
– Si vous regardez les choses à la loupe, vous avez par an bâtiments de plus de 300 tonneaux. Ce qui veut dire, rapporté au nombre de jours dans l'année, un naufrage à peu près tous les trois jours.
– Référence internationale en archéologie sous-marine, Michel L'Hour dirige le DRASSM : le Département des Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-Marines. Depuis près de 40 ans, ses missions l'ont mené sur tous les océans.
– On transporte plus facilement des produits pondéreux par bateaux, donc les humains ont colonisé les mers sur des bateaux, et dès qu'on monte sur un bateau, ily a un risque de naufrage.