logo Le moteur de recherche de la télé

Bivouac


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 0h55 sur France 2

–  Rien n'est perdu, la route est encore longue. Demain, il y a 80 kilomètres de dunes comme celles-ci, ce sera difficile pour tout le monde. Mais bon, je suis un peu déçu aujourd'hui.
– C'est à peine mieux pour Stéphane Peterhansel, 10e de l'étape: lui aussi s'est perdu. Un peu moins longtemps, il lâche dix minutes à son coéquipier et reste 3e du général, dernière chance demain peut-être.
– On n'a pas eu beaucoup de chance, à chaque fois il a fallu qu'on retrouve la piste nous-mêmes, on n'a jamais trouvé une voiture qui nous a donné un indice! Carlos a eu un peu de chance, mais il va très vite aussi donc il mérite d'être devant, largement.
– Du coup, voilà Carlos Sainz beaucoup plus tranquille. L'Espagnol a trouvé la bonne trace et a pris la fuite pour signer une 3e victoire d'étape sur ce Dakar. Le voilà surtout très bien parti pour remporter l'épreuve une
– Demain est un autre jour, ça peut être tout l'inverse, il faut rester
– Il roule dans le baquet de Sébastien Loeb, avec l'ancienne voiture de l'Alsacien_ Après une année d'apprentissage, Pierre Lachaume fait bon usage du buggy Peugeot et termine 4e du jour, à six minutes du vainqueur. Dans une étape neutralisée après 346 kilomètres, Mathieu Serradori, 12e dujour, lâche 13 minutes aujourd'hui. Le buggy varois reste 8e du classement général. Pas un jour sans problème pour le Catalan, 22e du général avec plus de six heures de retard. Il achève la journée boîte de vitesses cassée. Clin d'oeil pour finir à Christian Lavieille, 28e du général et 1er des véhicules de série. Le Dakar dans ce genre d'engin demande du don de soi, mais l'endurance, l'ancien motard sait ce que c'est!
– J_-F_ Kerckaert : Christian Lavieille, dans votre catégorie, les voitures de Monsieur tout le monde, vous pouvez voir venir, vous êtes leader...
– Oui, on peut voir venir, mais demain on a une grosse étape et pour nous c'est ce qu'il y a de plus compliqué, les dunes. On a 80 km de franchissement assez difficiles, il faut rester sur la défensive, il reste encore deuxjours de course.
– J_-F_ Kerckaert : Vous gérez tranquillement, parce que vous étiez mort d'inquiétude le deuxième jour en disant "elle chauffe, on va être obligés de se garer pendant les dunes"...