logo Le moteur de recherche de la télé

Bivouac


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 0h55 sur France 2

– G. Robic : Le bivouac est étonnamment calme et silencieux, et pour cause! Le Dakar est coupé en deux. D'un côté, les concurrents sont à 600 kilomètres plus au sud, lancés dans une étape marathon et sans assistance, et de notre côté, nous sommes en base arrière, du côté d'Haradh, où le Dakar repassera demain. Nous allons tout de suite rejoindre David Sandona du côté de Shubaytah, où vous passez la soirée en bonne compagnie, avec les motards français...
– D. Sandona : Toutes les motos sont là! On s'est approché de la 85, celle de Charlie Herbst. Là, ces traces noires, ce sont des traces de pneus. Que s'est-il passé? Charlie s'est fait rentrer dedans par un quad qui lui a coupé la route, du coup ila une blessure à l'épaule, au fessier également, mais il est là et c'est le plus important. C'est une sacrée fierté pour vous...
– Oui, malheureusement le 6ejour, au kilomètre 70-80, je double un quad qui était à 100 ou 110 etje le double à 120 ou 130. Et malheureusement, on était sur le bon cap mais il s'est décalé parce que la piste était quelques mètres à côté. Il change de cap d'un coup et il vient me faucher sur le côté, à 130, du coup, je passe sur le quad, je tombe par terre, perte de connaissance... Ça a été compliqué, j'ai le tendon de l'épaule qui est touché, la cheville, le poignet, j'ai une entorse au pouce...
– D. Sandona : Et ce n'est pas fini, car aujourd'hui, à 3 jours de l'arrivée, il s'est encore passé quelque chose...
– Oui, il y avait de grands creux de 10m aujourd'hui, ilfallait absolument couper avant et on n'avait pas de visibilité car c'était vachement arrondi. Juste avant un creux, il y avait un petit fossé, je cabre la moto pour le passer etje m'aperçois qu'après, ily avait un trou de 10m encore, du coupje pile et je fais un tonneau sur l'avant. J'ai abîmé le casque, la moto... La navigation est en place mais le guidon est tordu et comme c'est une étape marathon, je n'ai pas de matériel. J'ai changé le filtre etj'ai rafistolé pour que ça tienne demain.
– D. Sandona : Ce qui est très important, c'est que ce garçon a 26 ans, ilvient de Poitiers, mais finalement il aurait pu jouer dans le film "Incassable" car malgré tous ces problèmes, il est quasiment incassable!