logo Le moteur de recherche de la télé

Maison à vendre


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 0h50 sur M6

– Donc c'est un peu triste, en vieillissant, de pas avoir de copains.
– Pendant 24 ans, leur loisir principal consiste à étoffer leurs diverses collections. De la porcelaine et des masques pour Martine...
– C'est joli, ça.
– De vieux appareils photo pour Christian, qui viennent décorer leur appartement de Pontoise, mais aussi leur maison de campagne.
– Je collectionne aussi les chapeaux.
– Ils en ont passé, des week-ends à parcourir les brocantes des environs.
– Par contre, celui-là estjoli. Il irait bien chez nous.
– Tu crois pas qu'on en a assez ?
– Si, t'as raison.
– On n'a plus de murs !
– C'est vrai.
– Viens, on verra une autre fois.
– La vie du couple est réglée comme du papier à musique. Martine ne manque jamais sa série policière quotidienne.
– Après déjeuner, Christian va faire la sieste, et moi, je m'installe dans le fauteuil etje regarde "Barnaby". Ça me détend. J'aime bien l'ambiance anglaise. C'est une vie tranquille. C'est... On n'a plus 20 ans, quand même ! On va pas sortir tous les soirs faire la java.
– Tout irait pour le mieux si Martine et Christian ne se sentaient pas si isolés. Leurs amis et leurs 2 fils habitent tous au sud de Paris.
– Allez, vite, Christian.
– On est en retard. Il va falloir accélérer le mouvement.
– Pourvu qu'ily ait pas de circulation !
– Pour voir leurs proches, ils doivent faire de la route. Beaucoup de route.
– Si ça roule bien, on met 1 heure 30. S'ily a des embouteillages, on peut mettre 3 heures. Il faut pas qu'ily ait un rosbeef dans le four.
– Pour arrêter ces trajets en voiture et s'installer près de leur famille et de leurs amis, Martine et Christian ont mis leur appartement de Pontoise en vente ily a déjà 9 ans.
– Bonjour, mon Titi !
– Mais entre le temps passé dans leur maison de campagne et des soucis de santé de Christian, le temps a filé et l'appartement n'a jamais intéressé personne. sont découragés. Et cet échec revient dans chaque conversation avec Gérard, le copain de toujours.
– Vous avez eu des visites ?
– Non, non. Ces derniers mois, rien du tout.
– Pas un coup de fil, pas une visite.