logo Le moteur de recherche de la télé

Maison à vendre


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 0h50 sur M6

– BONJOUR.
– Alors, qui est qui ?
– C'est ma famille, mes frères et soeurs. Là, c'est la mamma.
– La mamma ? Bonjour.
– Bonjour.
– Alors, on va tous déménager.
– On va se répartir par équipes.
– Tout le monde au boulot.
– On commence par le séjour au fameux style sauvage.
– Le papier bulle, la malle, on y va.
– Venez par là.
– Stéphane fait équipe avec la maman de Sarinella.
– On va prendre les photos.
– C'est moi.
– Là, c'est toi ? A quel âge ?
– 19 ans.
– J'aurais aimé te rencontrer.
– Oh oh, attention. Maintenant, j'ai 83.
– Oui, maintenant, c'est un peu âgé. Tu serais comme ça, je dirais oui, mais là... T'as un peu changé. Et là, c'est quoi ? Stéphane joue de l'harmonica.
– Garde-meuble.
– Toute la déco trop personnalisée sera stockée en attendant la prochaine maison du couple. Emmanuelle ne garde que quelques articles bien choisis.
– Attends, ça, je le garde.
– Ah, mes flèches !
– Fais voir ? Quoi 7
– Je la garde pour la nouvelle décoration.
– On le met de côté.
– Un instant d'inattention et Stéphane en profite pourjouer aux Indiens. (Musique épique)
– Sarinella !
– Che vuoi?
– Viens voir !
– Oh non ! T'es fou ! Arrête ! C'est des vraies flèches. Tu tires super bien, en plus.
– Oui, je suis un bon tireur.
– Non, non, non. Tu tues quelqu'un, là ! Elle est où, la flèche ? Non, je range.
– On peut plus s'amuser.
– Pendant que Sarinella part à la recherche de ses flèches, les filles débarrassent les cartons en chanson, évidemment.
– Allez, les filles !
– E VOLA VOLA CON ME IL MONDO E MATTO PERCHE E SE L'AMORE NON C'E BASTA UNA SOLA CANZONE PER FAR CUNFUSIONE.
– Les gros bras, s'attaquent aux meubles disproportionnés. Ils ne seront pas réutilisés par Emmanuelle mais récupérés par les nombreux frères et soeurs de Sarinella. Il ne reste plus qu'à vider la chambre des filles.
– Alors, dans la chambre, on va réorganiser l'espace et avoir 2 lits individuels.
– Et si elles aiment dormir
– Vous aimez dormir ensemble ?
– Ça dépend.
– Elle ronfle ?
– Non, elle bouge.
– Elle ronfle ou elle bouge ?
– Et elle, elle pète ! Rires
– Sympa, les filles. Mais c'est la vie, vous êtes vivantes !