logo Le moteur de recherche de la télé

Passage des arts


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 0h45 sur France 5

– Merci, Patrick. La caméra est là-bas. Patrick, c'est le seul dontje connais le prénom. Merci aux autres, bien sûr. On signale la représentation de ce ballet à Paris. Tout de suite, "Passage des arts", avec C.Chazal. j'embrasse Claire. Demain, nous recevrons P.Lemaitre et C.Luciani. Merci pour ce taboulé excellent.
– A.-E.Lemoine: On a rendu l'antenne depuis 10 minutes! Bravo! Pas mal! Il faut se retourner vers Séverine.
– J.-P.Rouve: A demain.
– Bienvenue dans "Passage des arts". Mon invitée est la plus jeune actrice à avoir eu un César. Pialat, Varda, Chabrol, elle est liée à un cinéma d'auteur, à des rôles dramatiques. Réalisatrice engagée, elle a tourné un film sur sa soeur autiste.
– Bonjour.
– Vous incarnez une mère dépressive, malade, dans le film "K contraire" de Sarah Marx, un film sur des relations difficiles entre une mère et son fils. Il sort le 22 janvier. Comment serait le monde si vous n'existiez pas ?
– Le monde serait...
– C'est le talent précoce.
– Les films m'intéressent.
– Elle est actrice et réalisatrice.
– Une belle expérience.
– Elle est née dans l'Allier et a grandi dans une famille modeste de 11 enfants.
– Ça veut dire s'entraider, se regarder, se respecter.
– Elle doit son entrée au cinéma à Maurice Pialat après avoir figuré dans "La Boum" et "Les Sous-doués en vacances".
– Ça m'a apporté beaucoup de choses.
– Elle obtient le César du meilleur espoir féminin en 84.
– Ça fait plaisir.
– Elle retrouve Pialat pour 2 films.
– J'avais peur d'avoir perdu un naturel qu'il aimait.
– "Police" et "Sous le soleil de Satan", récompensé par une Palme d'or
– J'aime tourner avec Pialat.
– Rencontre qui influencera son destin cinématographique avec Agnès Varda, qui lui vaudra un César de la meilleur actrice.
– C'est un personnage antipathique.
– Jacques Rivette, Jacques Doillon, et Claude Chabrol, dans "La Cérémonie", pour lequel elle reçoit un prix en 95.
– Je suis moins plombée que mes rôles, heureusement !
– Elle a réalisé un long-métrage et deux documentaires, dont "Elle s'appelle Sabine", en hommage à sa soeur.
– Je veux sensibiliser et essayer de faire bouger les pouvoirs publics.