logo Le moteur de recherche de la télé

Passage des arts


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 0h45 sur France 5

– C'est sa façon de séduire?
– Alice Taglioni : Inconscient, on ne sait pas. Je ne connaissais pas le nom. Moi aussi, je l'ai...
– A.-E.Lemoine: C'est tous les 2.
– J.-P.Rouve: Cette émission est de plus en plus intéressante. On apprend tellement de choses!
– A.-E.Lemoine: Vous n'étiez pas censé être là. Vous aviez promis de ne plus jamais revenir. Dans ce cas, on se tait. On a l'impression que vous allez aux toilettes!
– Antoine Genton : On va revenir à des choses plus sérieuses. Vous avez failli renoncer à votre désir de devenir comédien, d'en faire votre métier. Quand vous étiez un jeune acteur, il s'en est fallu de très peu... Pour que vous retourniez dans le Nord. Que s'est-il passé?
– J.-P.Rouve: C'était dur. C'était pas longtemps avant ces images. Ca, c'est l'an dernier. Ce métier est dur.
– Antoine Genton : Quel a été le déclic?
– J.-P.Rouve: Qu'est-ce qu'ily a? On ne va pas faire 2 heures sur cette photo!
– Benjamin Lavernhe : Je n'ai rien dit!
– J.-P.Rouve: On a tous été jeunes et laids. J'étais chez moi, dans ma petite chambre. J'ai appelé mes parents pour leur dire que je n'en pouvais plus, que c'était trop dur. J'ai dit que je rentrais. J'avais une chambre dans le 16e. Il fallait que j'aille jusqu'à gare du Nord. Le métro, c'est long. Je prends le métro. C'est long. Le fait que ça ait pris du temps... Je me suis dit que je ne pouvais pas. Ça montait. Je suis descendu, j'ai repris le métro dans l'autre sens etje suis rentré.
– A.-E.Lemoine: Ça pourrait faire un film.
– J.-P.Rouve: Un court-métrage.
– A.-E.Lemoine: Ce film est une magnifique adaptation du roman d'A.Gavalda. C'est bouleversant. C.Rowe, plus de technique Actors Studio quand on veut des expériences personnelles. Miss France pour Alice? Benjamin, on vous souhaite d'animer une émission de télé. Venez à ma place. Tout est écrit. C'est un métier très simple. Allez-y.
– Benjamin Lavernhe : Je ne reviendrai plus, comme Jean-Paul. Merci, A.Taglioni. Je regarde où? Merci, J.-P.Rouve. Quelle merveille! C.Rowe, c'est toujours aussi agréable de vous recevoir. "Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" est en salle à partir de mercredi prochain.