logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous la suite


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 0h25 sur France 5

– Est-ce qu'ily a un candidat qui a ses chances?
– C'est la grande question que l'on se pose. Certains, un peu critiques, disaient que la seule certitude, c'est que si le débat est aussi terne du côté démocrate face à Trump, ce sera difficile pour n'importe lequel de briller. Ce n'était qu'un débat au coeur de l'hiver. Il y a déjà eu des débats plus animés dans la primaire démocrate. Il faut que les démocrates se mettent rapidement d'accord sur un candidat pour porter une parole forte face à D.Trump.
– Maxime Switek : Un meeting de campagne a été organisé par l'équipe de D.Trump. C'était l'occasion de pilonner tous les démocrates.
– Maxime Switek : D.Trump a donné un nouvel aperçu du ton qu'il veut donner à sa campagne et les sujets qu'il veut aborder. Pendant que les démocrates débattaient de l'Iran, lui, il parlait de sujets plus terre à terre, notamment de lave-vaisselle. Il en a assez des cycles qui économisent l'eau pour épargner la planète mais qui ne lavent rien.
– Maxime Switek : Et voilà. Il y a eu aussi les toilettes et les douches. Est-ce que quelqu'un peut battre D.Trump?
– Michel Onfray : Quand il a été élu, personne n'imaginait qu'il pouvait l'être. B.Sanders a ma sympathie. Le fonctionnement des élections aux Etats-Unis est très compliqué. H.Clinton avait fait plus de voix que D.Trump. C'est très compliqué. Je ne vais pas me hasarder à faire un pronostic.
– A.-E.Lemoine: Je rappelle votre livre, "Grandeur du petit peuple". Merci, N.Schuck et S.Tronchet. Dans un instant, un casting hollywoodien, mais avec que des acteurs français. Une superbe affiche. Nous recevrons J.-P.Rouve, B.Lavernhe, C.Rowe et A.Taglioni. Ce sera la 1re apparition dans notre émission de B.Lavernhe. Ça veut dire bizutage. A tout de suite. Merci. "Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part". Ils sont déjà tous venus une fois dîner à la table. J.-P.Rouve, c'est la 12e. A.Taglioni, la 4e. On a reçu beaucoup de Benjamin, mais celui-là, jamais. Ce soir, à notre table, J.-P.Rouve! Bonsoir!
– A.-S.Lapix: On accueille F.Berléand et C.Rowe. Bonsoir, B.Biolay.
– A.-E.Lemoine: On reçoit le porte-avions du président, B.Griveaux.