logo Le moteur de recherche de la télé

Crime sur ordonnance

New York Unité Spéciale


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 0h25 sur TF1

– Vous pensez que les accusations sont fausses ?
– Le procureur et les flics comprennent rien. Ils savent pas ce qu'est une ado rebelle. Malik aime trop sa soeur.
– Merci, Mme Williams. Je n'ai pas d'autres questions.
– Me Stone,
– C'est l'homme que vous avez agressé.
– Objection.
– Me Stone ?
– Il sera utile au contre-interrogatoire.
– Quel but ?
– La crédibilité du témoin. J'ai eu peu de temps.
– Je vous laisse faire.
– Il y a 2 ans, vous avez entaillé son visage avec un rasoir.
– Oui, tout le monde le sait.
– Mais on sait pourquoi ?
– Objection. Le but ?
– Je l'accorde.
– Pourquoi l'avoir défiguré ?
– Je refuse de le dire. J'invoque le 5e amendement.
– Par peur de vous incriminer ? Est-ce au sujet du paiement qu'il avait versé à votre mac qui était votre fils Malik ?
– Objection !
– C'était pas la faute de Malik. On avait besoin de cet argent. J'avais plaidé coupable, pour pas qu'on révèle ça.
– Le fait que Malik était votre mac et vous vendait ? Comme il vend votre fille Tiana ?
– Je retire ma question.
– Le jury ignorera cet échange. Le témoin peut se retirer. L'audience est suspendue.
– Tiana ?
– C'est vrai ?
– Notre père violait et frappait ma mère. Et Malik lui fait ça ?
– C'est votre frère aîné, vous croyez lui devoir beaucoup. Mais c'est faux.
– Je te ramène au foyer. D'accord ?
– Malik vendait sa mère ?
– Ils font porter le chapeau à Tiana.
– Ce que cette famille
– Comme celles qui vivent dans ces quartiers. Certaines s'en sortent. On est responsables de nos choix.
– Tu ne parles pas de ton enfance.
– Je peux t'en dire autant. Vibreur de téléphone
– Lieutenant Benson. OÙ ça?
– Que s'est-il passé ?
– Overdose d'héroïne. 'OÙ ça j?
– Dans son appartement.
– Elle vivra ?
– Les ambulanciers l'ignorent. 10e overdose, ce soir.
– Ça va ?
– Elle a eu de la chance.
– C'était de l'héro non coupée.
– Elle l'a pas fait seule.
– On vérifie les caméras de l'immeuble.
– Fin interroge les habitants.
– Et Malik ?
– Son avocate dit qu'il ne sait rien.
– Vérifiez les registres de la prison et tenez-moi au courant.
– C'est rien, juste une mauvaise dose.
– Qui vous l'a vendue ?