logo Le moteur de recherche de la télé

Annie Girardot, à coeur ouvert


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 0h05 sur France 3

– Même mon chef de casting, qui est très forte, elle a insisté, elle a dit : "Tu dois en tout cas voir si elle est capable "de garder le texte ou pas." Ce n'était pas de savoir mais si elle était capable de jouer. On a fait un essai, elle était formidable. La mémoire ou la façon de parler peuvent se détruire, mais un talent, ça ne se détruit pas.
– Où est mon costume d'automne gris ?
– Aucune idée.
– Rends-moi ça.
– Garce ! Je l'ai retrouvée, au fond, pareille. Bien sûr plus âgée, Plus fragile parce qu'elle avait traversé toute cette période douloureuse, difficile pour elle, où elle travaillait moins. Mais au milieu de ça, il y avait de la joie, il y avait quand même un plaisir d'actrice au moment où ça se passait qui était absolument intact. Tellement puissante, tellement extraordinaire, tellement grande actrice, que ça lui redonnait toute sa majesté.
– J'aurais pu avoir une crise cardiaque avec cette agitation. Si c'est ça que tu veux, continue.
– Arrête, maman, tu ne sais pas ce que tu dis.
– J'ai un trou ici. Et là, aussi.
– Pardon... Mais aussi, pourquoi fais-tu des choses pareilles ?
– Mais pourquoi est-ce que tu fais des choses pareilles ?
– Je suis désolée, maman, vraiment désolée. Laisse-moi regarder.
– On ne m'avait pas proposé une chose pareille depuis si longtemps. J'ai eu très peur d'Haneke, j'ai eu peur aussi par rapport à Isabelle. Le metteur en scène vous donne des occasions, des arguments, pour faire telle ou telle chose, à partir du moment où j'ai ça, je n'ai plus de problème. Et ça a été un bonheur et une joie continuelle. Et un bouleversement très important pour moi. Dans ma vie propre, comme ça, tout simplement.
– Alors que le film triomphe à Cannes, en remportant à la fois le Grand prix du jury et les deux Prix d'interprétation, Annie Girardot n'est pas invitée par la production à faire partie de la fête, elle se sent humiliée et rejetée.
– Je pense que c'était une inélégance de la production. Je n'étais pas venue poury aller, mais on était venus à quatre, je voulais qu'on revienne à quatre. Etj'aurais été là pour assister moi-même aussi là-bas.