logo Le moteur de recherche de la télé

Annie Girardot, à coeur ouvert


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 0h05 sur France 3

– Transparent.
– Elle osait dire ce que beaucoup d'entre nous peuvent dire. Qui a le culot de dire : "Est-ce que vous m'aimez encore ? "Est-ce que je suis bon à quelque chose encore ?" Les actrices qui n'ont pas vu un scénario en 5 ans sont un paquet à le ressentir. Mais on ne le dit pas car ça pourrait être humiliant. Elle n'avait pas cette pudeur-là. Peut-être la blessure était très vive, je le pense.
– Une fois de plus, Annie Girardot a touché le coeur du public en jouant son plus beau rôle, le sien. toute la famille du cinéma français est à ses pieds, tous les espoirs sont permis, pourtant cette victoire inattendue ne changera rien à sa carrière, il n'y aura pas d'effet césar. L'âge d'or d'Annie Girardot restera définitivement derrière elle.
– Vous êtes en colère ? J'ai une dépression très forte. Il ne faut pas garder ces chagrins.
– C'est stupide ?
– Non, ça fait très mal, "stupide", non, c'est méchant et sadique. Un chagrin d'amour.
– Vous n'avez pas envie de proposer un rôle ?
– Non, et choisir un film n'est pas mon propos, en revanche, si on me demande en mariage, c'est le bonheur. Je vais tout donner.
– Vous êtes émue par quoi?
– Parce que j'ai toujours peur de faire des bêtises. Parce que j'ai peur de tomber, de perdre l'équilibre. Quelquefois de pleurer.
– Vous n'êtes pas tout à fait heureuse ?
– Si, complètement, pleurer, c'est le bonheur. Quelqu'un qui est capable de pleurer, il ne craint plus rien. Il faut reconnaître, parce que quelquefois il y a des choses dures.
– Vous êtes en attente de quelque chose ?
– Toujours.
– Rêvons, un rôle.
– Oui.
– Quel rôle ? Pour celui qui vous écouterait.
– Il faut se faire désirer.
– Annie Girardot devra attendre longtemps pour être à nouveau désirée par un grand réalisateur. Grâce à "La pianiste", de Michael Haneke, elle va enfin vivre la renaissance dont elle rêve depuis 20 ans. Pourtant, à 70 ans, elle accepte une nouvelle fois de passer des essais pour obtenir
– Quand j'ai commencé à préparer "La pianiste", il y avait déjà les rumeurs qu'elle ne peut plus mémoriser un texte. On m'a dit : "C'est dangereux.