logo Le moteur de recherche de la télé

Annie Girardot, à coeur ouvert


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 0h05 sur France 3

– Donc, à partir d'un moment, on est partis... Premier vrai échec de sa carrière.
– Après trois semaines devant une salle à moitié vide, Annie Girardot est contrainte d'arrêter les représentations. Le spectacle est un des plus grands fours des années 80. Annie Girardot est couverte de dettes.
– Elle a tenu à régler tout le monde, tous les artistes ont été payés. Cette femme m'avait apporté tellement de plaisir, dans ce travail, que j'ai tenu à lui rendre mon contrat. Je suis allé chez elle et je lui ai rendu mon contrat.
– Ça va la ruiner auprès du public, ça va ruiner sa réputation et ça va la ruiner financièrement.
– Elle a payé cash tout le temps. Edith Piaf disait : "On n'a gagné que l'argent qu'on a dépensé." Elle, elle a tout dépensé. Donc, elle est très riche. Je ne l'ai jamais vue économiser quoi que ce soit. Que ce soit dans ses sentiments ou dans la vie. C'était une enfant. Une enfant... Qui avait la capacité d'aimer la terre entière, et qui avait beaucoup de mal à se faire aimer par des vrais mecs.
– Après l'échec du Casino de Paris, Annie Girardot est obligée de vendre l'immeuble de la place des Vosges, qu'elle avait mis 20 ans à acquérir en l'achetant étage après étage. Autant dire un morceau de sa vie. Et malgré cette chute, elle s'installe avec Bob Decout dans un petit appartement du Marais. Le couple sombre peu à peu dans la drogue. Et enchaîne les projets improbables au théâtre comme au cinéma.
– Et elle a eu des moments de drogue, assez forts, ça la cassait, ça aussi. Moi, je l'ai connue au moment... Où il y avait quelque poudre qui aspergeait les coins et les recoins. Donc, c'était une période quand même très bizarre. Je découvrais ça, j'étais un peu ahurie, mais à la fois, je découvrais comme une exploreuse de la vie.
– Ce n'était plus le personnage avec qui on rêvait de travailler. Elle se rabaissait. Elle était un peu déglinguée. En général, elle prenait le dessus sur les mecs, là, je crois que c'est le mec qui a pris le dessus et qui l'a noyée.
– Il l'a un peu... Détruite, réellement. Et elle ne s'en rendait pas compte.