logo Le moteur de recherche de la télé

Annie Girardot, à coeur ouvert


diffusion le jeudi 16 janvier 2020 à 0h05 sur France 3

– Que quoi ?
– Les poils de vache !
– Que voulez-vous que ça me foute ?
– Michel Audiard a été traîné dans la boue par la critique et par une partie de la profession, qui le détestaient et le méprisaient souverainement. Et Annie Girardot a été de ces comédiens, qui ont tourné pour Visconti, mais qui n'avaient pas le sentiment d'échoir en tournant pour Michel Audiard, parce qu'ils avaient compris que c'était un génie de la langue française. Elle-même le dit : "J'étais faite pour cette langue."
– Son dialogue, il n'est pas comme les autres. C'est un rythme, une place. C'est ça, le langage. Et avec lui, c'est ça, parce qu'il te donne la possibilité de le faire, comme de donner à Gabin ou à Blier. On se demande même si ce n'est pas Blier qui a inventé le dialogue. Parce qu'il y a une façon de parler... Je n'étais pas faite pour ça du tout, et ça m'a libérée. Tu vas sortir les chevrotines et on va ramasser les connards...
– T'énerve pas.
– Je peux flinguer sans m'énerver. Fracas.
– Les mains Ta porte, c'est un début, je casserai tout.
– Tu salopes mon parquet.
– J'ai dit les mains en l'air ! Détonation.
– J'ai dit patins !
– Annie Girardot a la stature et joue d'égal à égal avec des hommes, elle est dans des situations d'hommes. C'est ce qui a permis à Michel Audiard de lui écrire des dialogues formidables, équivalents à ceux qu'il taillait sur mesure pour Blier ou Ventura, parce que Girardot, dans son esprit, était un homme.
– C'est une actrice comique. Mais on ne saurait dire : "Elle a tort de jouer "des rôles dramatiques parce qu'elle est étonnante dans les deux genres. c'est à nouveau un rôle tragique qui bouleverse sa carrière. Dans le film "Mourir d'aimer", elle interprète le rôle de Gabrielle Russier. Une prof amoureuse de son élève de 16 ans, qui se suicide après avoir subi l'opprobre de l'Education nationale. Le destin tragique de cette femme avait divisé la France, poussant même le président de la République de l'époque, Georges Pompidou, à choisir son camp.
– A Marseille, une professeure, 32 ans, est condamnée pour détournement de mineur.