logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 7h10 sur France 2

– Pour la plupart sans protection et à l'aide de simples pelles, les habitants enlèvent péniblement ces épaisses couches qui se sont déposées partout. Après l'éruption du volcan Taal ily a quelques jours, ces riverains ont été évacués. Ils découvrent aujourd'hui l'ampleur des dégâts. Pour ce cultivateur d'ananas, toute la récolte est perdue. Avant de devoir repartir une nouvelle fois, certains tentent de sauver ce qui peut l'être.
– Tout le monde ici a été évacué à cause de l'éruption du volcan. Nous avons tout quitté, mais nous avons été sauvés. Quand on est revenus... Tout a été détruit.
– Depuis son réveil dimanche, le volcan Taal continue de cracher Une éruption explosive peut se produire à tout instant.
– K_Baste-Régis: Un gros plan sur cette entreprise de La Rochelle qui a décidé de tourner le dos au caoutchouc synthétique. Elle vient de lancer une combinaison de surf à base de matériaux naturels 100 % écoresponsable.
– Pour aller à l'eau, plus besoin de s'équiper en Néoprène, fabriqué à base de pétrole, mais en Bioprène, un mix de caoutchouc naturel, canne à sucre, huile végétale et poudre de coquilles d'huîtres. Voilà la recette de cette nouvelle combinaison de surf, une première mondiale made in La Rochelle, une combi 100 % écoresponsable.
– Au niveau de l'intérêt de notre travail et de notre passion, on s'est penchés de plus en plus sur le technique, car c'est là qu'on s'éclate à développer ça et qu'on a une vraie valeur ajoutée, une vraie différenciation.
– Des produits techniques de plus en plus naturels, recyclés pour réduire l'impact environnemental. Ici, on produit autant qu'on récupère. 40 OOO vieilles combinaisons par an sont broyées et transformées en tapis de yoga, par exemple. On appelle ça la politique des petits pas.
– Dans une démarche d'écoconception, on cherche aussi à réduire les déchets ou l'impact. Par exemple, les emballages. Si on prend l'exemple des casques qui nous permettent d'aller dans l'eau, cet été, en enlevant l'emballage plastique et en les mettant simplement dans leur sac de transport, on économise 500 kg de plastique.