logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 22h25 sur France 5

capture
– N'y a-t-il pas un effet cliquet? Comment revenir en arrière? Beaucoup de pression a été mise sur les forces de police. C.Castaner disait que les policiers étaient les derniers remparts de la République dans des discours hyperboliques. Il y a eu énormément d'attentes à l'encontre des forces de l'ordre. Ça a pu générer des dérives, des dérapages individuels ou plus largement tolérés dans l'institution.
Ce qui est frappant, c'est la réaction des syndicats de police. On parle de rappel à l'ordre. Il s'agit d'un constat. Il existe une déontologie qui s'applique aux forces de police et de gendarmerie. Ça fait partie d'une hiérarchie. Une loi s'applique. C'est important de rappeler qu'ily a un manque de moyens, qu'ily a des violences inou' l'es depuis un an, que les forces policières sont exténuées. Un simple rappel à l'ordre de la déontologie ne devrait pas provoquer...
capture
– César Roux : Ily a un message contradictoire?
– Ivanne Trippenbach : Ily a l'aspect Les policiers disent que le ministre l'a bien voulu, leur a dit d'y aller. Ily a aussi une polarisation sur ces sujets. Tout est prétexte à crispation. Ils prennent ça comme une remise en cause de leur mission, de leur intégrité. Un discours des autorités politiques sur la déontologie est protecteur.
Il rassure la population. Il est protecteur des agents qui sont impliqués dans des affaires. Le fait de rappeler qu'il y a une déontologie rappelle aussi que la volonté de faire mal n'est pas inhérente à la qualité de policier. Ce sont des situations particulières, ou groupés, mais ce sont des dérapages.
capture